Existe-t-il des antidépresseurs naturels?

Question

Y a-t-il moyen de soigner une déprime de façon naturelle? Le médecin m’a prescrit des antidépresseurs, mais j’hésite à les prendre. Merci à vous.

Réponse(s)

Bonjour,

Les antidépresseurs sont des médicaments qu’il ne faut prendre que lorsque l’on estime ne plus avoir d’autres solutions pour se sortir d’une profonde dépression. Si vous hésitez à les prendre et envisagez un autre traitement que celui-ci, c’est que votre cas n’est pas désespéré! Vous avez certainement encore en vous la force de combattre votre dépression;par conséquent, profitez-en pour vous passer de cette drogue. D’autres médecines douces ont fait leurs preuves dans ce domaine, et c’est le cas de l’aromathérapie.

Connaissez-vous les dangers des antidépresseurs?

En premier lieu, ces traitements sont des drogues, ni plus, ni moins. Une fois que votre organisme s’est habitué à eux, il ne peut plus s’en passer. C’est également le cas avec votre cerveau: il vous persuade que sans eux, vous allez à nouveau déprimer.

Ensuite, sur le plan physique, les antidépresseurs vous diminuent: vous êtes la plupart du temps dans un état second (ces médicaments sont d’ailleurs fortement déconseillés en cas de conduite de véhicules et de manipulations d’engins dangereux, tels que tronçonneuses ou tondeuses…). Ils ralentissent votre vigilance, vos gestes au quotidien, et entraînent également de nombreux troubles: les problèmes d’érection chez l’homme, par exemple.

Enfin, le jour où vous déciderez de les arrêter, vous devrez subir une phase de sevrage identique à celle des drogués: nausées, vomissements, bouffées de chaleur, tremblements incontrôlables.

Les antidépresseurs sont donc à proscrire s’il y a une possibilité d’envisager une thérapie plus douce.

L’aromathérapie, la puissance des huiles essentielles

Conditionnées dans de petits flacons, et distribuées par quantités infimes, on a souvent tendance à comparer les huiles essentielles à l’homéopathie. Pourtant, ce sont deux choses complètement différentes, et les huiles essentielles se sont montrées efficaces face à de nombreuses pathologies.

Pour tenter de vaincre votre dépression, vous pouvez vous documenter en achetant La Bible de l’Aromathérapie, un excellent livre qui vous donnera les huiles à utiliser dans votre cas. Ce seront généralement les huiles essentielles de camomille romaine et allemande, de néroli, de santal, de sauge, d’oliban et d’ylang-ylang. Toutes ces huiles possèdent des vertus non seulement antidépressives, mais aussi sédatives.

L’idéal reste bien sûr de consulter un aromathérapeute, qui pourra vous composer un cocktail d’huiles essentielles bien propre à votre cas, mais ces praticiens n’étant pas encore très répandus, il n’est donc pas toujours facile d’en trouver un lorsque l’on est éloigné des grandes villes.

En dernier lieu, si vous décidez de tenter les huiles essentielles vous-même, respectez toujours les conseils et mises en garde du livre ou sur le flacon d’huile, puisque certaines d’entre elles peuvent s’avérer toxiques si elles sont mal utilisées. C’est notamment le cas pour certaines huiles chez les femmes enceintes, qui peuvent entraîner des malformations fœtales ou des risques de fausse couche. Si vous respectez les conseils des professionnels, alors les huiles ne peuvent que vous aider!

Bon courage et soignez-vous bien!

Répondu par Martin

Bonjour, 

Il existe effectivement des antidépresseurs naturels. Leurs avantages par rapport aux antidépresseurs en médicaments sont variés, mais attention toutefois aux mélanges. 

La médecine naturelle en développement

De plus en plus de personnes se tournent vers les plantes en les pensant bonnes pour leur santé. C’est sans doute vrai, mais cela ne veut pas dire qu’elles ne sont pas pour autant inoffensives. Si vous faites le choix d’avoir recours à des traitements naturels pour traiter votre dépression, prévenez votre médecin et assurez-vous qu’il n’y a aucune contre-indication. Le millepertuis, par exemple, qui est un antidépresseur naturel, est tout à fait contre-indiqué avec les autres antidépresseurs, mais aussi avec des antidouleurs comme le tramadol. 

Quelques antidépresseurs naturels

Le millepertuis est donc un des antidépresseurs les plus connus. On s’en sert dans les cas d’anxiété, mais aussi d’insomnie et d’irritabilité. Les fleurs doivent être laissées en infusion pendant une vingtaine de minutes, mais la consommation serait plutôt réservée aux Québécois, car en France, la commercialisation du millepertuis est interdite. 

L’acide folique serait aussi un antidépresseur naturel. Il s’agit de la vitamine B9. Une récente étude a réussi à faire un lien entre la dépression et une carence en cette vitamine. L’acide folique se trouve dans les légumes verts, les oeufs, les fruits secs. Enfin, en matière de phytothérapie, il existe aussi différentes plantes qui permettraient de lutter contre le stress. Le sarrasin, la passiflore et l’aubépine seraient conseillés. 

Attention toutefois, car les antidépresseurs naturels servent à lutter contre les dépressions légères. Il s’agit de savoir comment vous êtes vous-même, et si vous pensez que ce passage à vide dans votre vie peut être soigné par quelques plantes. 

Bonne santé!

Répondu par Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *