Pour ou contre les devoirs à la maison?

Question

Bonjour, je suis curieuse de connaître votre opinion en ce qui concerne les devoirs à la maison. Êtes-vous pour ou contre? Merci.

Réponse(s)

Bonjour,

Grosse question que vous posez là! En effet, si l’on discute avec les instituteurs, on s’aperçoit que rien n’oblige les enseignants à donner des devoirs à faire à la maison après l’école. C’est pratiquement même le contraire, puisqu’une loi datant d’assez longtemps ne rend absolument pas les devoirs obligatoires. Ensuite, il faut bien avouer qu’arrivées à la maison, nos têtes blondes ont besoin de rafraîchir leurs nouvelles connaissances avec des exercices.

Un peu, mais pas trop!

Tout l’art est de ne pas trop en faire pour ne pas les saturer. Car les jeunes esprits sont vite barbouillés et il faut une plage de décompression si on ne veut pas voir nos enfants devenir plus ou moins fous. Faire preuve d’empathie est à mon avis très utile, car le fait de se mettre à leur place nous fait voir qu’ils ont des journées aussi dures que les nôtres au travail. Entre le bus, les garderies, les retours à la maison à des heures assez tardives, il faut surveiller pour ne pas les mettre en danger.

Une occasion pour nous en apprendre!

Donc, tout est affaire de bon sens. Au retour de l’école et suivant l’heure, c’est souvent le moment d’un goûter et d’un retour au calme, puis après, on voit ce qu’il y a à faire pour le lendemain. La maison est aussi la possibilité pour les enfants de nous montrer à nous, parents, ce qu’ils ont appris et comment ils l’ont appris. Cela leur permet de confronter ces connaissances avec les nôtres. Et qu’elle n’est pas leur stupéfaction des fois lorsqu’ils nous apprennent ce que nous ne savions pas!

Bons devoirs!

Répondu par Baron

Voilà une question bien intéressante que de nombreux parents doivent se poser. Nous avons tous nos opinions, mais je crois que ma réponse va rejoindre beaucoup de gens. Tout n’est pas une question de devoirs, mais bien de manière dont ceux-ci sont proposés. Voici donc ce que j’en pense.

Les devoirs à l’école

Personnellement, je n’ai rien contre l’idée d’avoir à faire des devoirs à la maison. Lorsque j’étais jeune, j’ai toujours eu des devoirs à faire ou des leçons à étudier une fois arrivé à la maison. Cela ne me plaisait pas toujours certes, mais je crois néanmoins que c’est une mauvaise idée de penser à retirer les devoirs à la maison. C’est en quelque sorte une responsabilité pour les enfants de faire leurs travaux scolaires une fois qu’ils sont rendus à la maison.

Faire les devoirs à l’école

Bien sûr, je ne suis pas non plus contre l’idée d’accorder une période aux enfants avant le retour à la maison afin qu’ils puissent faire leurs devoirs directement en classe. Cela se fait déjà, avec l’aide aux devoirs, dans les différentes écoles primaires de la province. L’enfant est encore à l’école, il demeure plus concentré et il est plus disposé à travailler dans les conditions qu’offre le milieu scolaire, contrairement à ce qui se passe à la maison où, souvent, il y a beaucoup trop de distractions.

Comme vous pouvez le remarquer, mon opinion n’est pas tranchée. Je suis pour les devoirs à la maison, mais pas contre l’idée de les faire en classe à la fin de la journée…

Répondu par Garnier

Bonjour,

Si je me mets à la place des jeunes élèves, je vous dirais sans doute que je suis contre les devoirs à la maison. Mais en réalité, les devoirs à la maison sont tout à fait bénéfiques.

Les devoirs à la maison favorisent l’apprentissage

Bien que les devoirs à la maison soient une source de stress pour les enfants et pour les parents, cette méthode de travail permet d’aider les élèves à mieux assimiler les points étudiés à l’école. Ils peuvent ainsi voir s’ils ont bien compris la leçon et se feront aider par leurs parents pour combler les lacunes. Les devoirs à la maison permettent de consolider les points acquis en classe, ce qui permettra aux enfants d’avancer plus vite. 

Les devoirs à la maison permettent également de ne pas oublier les notions apprises à l’école, surtout en période de vacances. Il est indéniable que les devoirs à la maison aident les élèves à devenir plus autonomes, plus responsables. Ils devront par exemple penser à vérifier leur agenda, à faire leurs devoirs et à apporter leurs cahiers. 

L’avis des professeurs

Les instituteurs ne peuvent pas surveiller le travail en autonomie de chaque élève. Les parents doivent alors reprendre les points mal compris par leur enfant. Les devoirs à l’école permettent aux parents de savoir ce qui se passe en classe, de suivre l’évolution de leurs enfants et de les superviser.

Pour plus d’informations concernant les devoirs à la maison, je vous suggère le livre Les devoirs à la maison, Parents, enfants, enseignants, en finir avec ce casse-tête, écrit par Philippe Meirieu.

Bonne lecture et au plaisir de vous lire à nouveau!

Répondu par Aubry

Bonjour

Il n’est pas évident de répondre à votre question. Les devoirs à la maison ont du bon et du mauvais, et tout dépend en fait de certains paramètres, comme la quantité de devoirs demandés, l’âge de l’enfant, mais aussi ses besoins à accomplir du travail à la maison. Certains enfants pourraient s’en passer, alors qu’ils sont quasi nécessaires à d’autres.

Pourquoi les devoirs à la maison sont-ils utiles?

Tout d’abord, les devoirs à la maison sont utiles pour apprendre à l’enfant à travailler hors du contexte de son école. Ils sont également utiles à l’instituteur pour vérifier si l’enfant a acquis une notion et peut la mettre en pratique de manière autonome, c’est-à-dire sans l’aide de l’adulte qui lui a appris cette notion. Ils sont également un entraînement pour les enfants qui ont des difficultés: le fait d’avoir des exercices à faire à la maison leur permet de s’entraîner. Enfin, les leçons qui sont vues en classe ne pouvant être retenues en peu de temps, il faut bien que les enfants les apprennent. Ils passent trop peu de temps à l’école pour les apprendre sur place, et c’est donc à la maison que ce travail se fera. C’est notamment le cas pour les leçons d’histoire, ou de biologie, par exemple.

Les devoirs à la maison existent depuis toujours

De tout temps, les élèves ont eu des devoirs à faire à la maison. Ils doivent être donnés en fonction de l’âge de l’enfant: il n’est pas concevable qu’un élève de CE1 se retrouve avec une poésie d’une page complète à apprendre en un soir, ou bien qu’il lui soit demandé de passer deux heures à faire des exercices de maths. Certains instituteurs l’ont compris, alors que d’autres, très exigeants, inondent nos enfants de devoirs qui finissent par les décourager… et par décourager les parents aussi. Dans ce cas, les parents, s’ils sont d’accord sur le fait qu’il y a trop de devoirs, doivent voir l’instituteur et leur expliquer leur point de vue.

Ce n’est donc pas facile de trancher. Pour ma part, les devoirs me permettent de suivre l’évolution de mes enfants: je suis au courant de ce qu’ils étudient, et je me fais facilement une idée de leur niveau et ainsi, je peux les aider s’ils ont une lacune dans un domaine. Par conséquent, on peut presque dire que pour les enfants qui apprennent bien, les devoirs sont inutiles, alors qu’ils peuvent être d’une grande aide à ceux qui ont plus de mal. Mais globalement, je pense qu’un peu de devoirs, ne serait-ce qu’une page d’un livre à lire tous les soirs, ne peut pas leur faire de mal, dès lors où il n’y a pas d’exagération de la part de l’instituteur.

Au plaisir!

Répondu par Brunet

Bonjour,

La question des devoirs à la maison déclenche parfois les passions entre ceux qui pensent que l’on prend trop soin de l’enfant et qu’on ne lui apprend plus rien, et celui qui pense que les devoirs n’aident pas réellement l’enfant et pourraient même créer une source d’inégalité entre eux. Pour ma part, ayant eu de nombreux devoirs à faire à la maison, et ayant eu des parents présents, je suis plutôt pour…

L’importance de la présence des parents pour les devoirs

Quel est le but d’un devoir à la maison? Prolonger la journée d’étude, mais surtout, revoir et bien mémoriser de nouvelles choses apprises en cours. Mais l’enfant n’a peut-être pas tout compris, et faire les devoirs ne peut se faire sans l’aide de quelqu’un. Or, si les parents sont présents et patients (j’insiste sur patient), tout se passe bien… Malheureusement, certains parents rentrent tard ou n’aiment pas que leurs enfants ne trouvent pas une solution et ils s’impatientent rapidement, créant des tensions. Dans ces conditions, on peut comprendre que le devoir à la maison soit une « mauvaise » chose. L’enfant n’apprend au final pas grand-chose et le fait sous l’emprise d’une certaine appréhension avec ses parents.

Des devoirs inutiles?

Certains professeurs eux-mêmes disent que les devoirs sont sources de problème, car ensuite, ils doivent s’assurer que tout le monde les a faits, et faire une correction. Cela prend du temps, du temps qui pourrait être utilisé pour approfondir la leçon de la veille, expliquée correctement par un professionnel. (Les parents ne sont pas toujours de très bons pédagogues.) Donc, le sort des devoirs est-il définitivement réglé? Je ne sais pas trop. Le niveau des enfants baisse sans cesse ces dernières années, et je ne peux m’empêcher de me dire que la diminution des devoirs y est pour quelque chose. Mais comme je le disais, pour qu’un devoir soit utile, il faut que les parents soient présents, à la fois pour expliquer, mais aussi pour s’assurer que les devoirs se font dans un bon environnement (Pas de musique, de télé…)

Bonne journée!

Répondu par Leveque

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *