Pourrais-je avoir une biographie simple de Jean-Jacques Rousseau ?

Question

J’aimerais pouvoir avoir une biographie assez courte et simple de Jean-Jacques Rousseau. Merci.

Réponse(s)

Bonjour,

Voici la biographie de Jean-Jacques ROUSSEAU

28 juin 1712 : Naissance à Genève de Jean-Jacques Rousseau dans une famille protestante. Sa mère meurt en couches. Son père le délaisse.

1722-1724 : Pensionnaire à Bossey.

1728-1732 : Jean-Jacques Rousseau part à l’aventure. Durant cette période, il se convertit au catholicisme et il mène une vie misérable et insouciante. Par périodes, il sera hébergé par la pieuse Madame de Warens.

1732-1736 : Jean-Jacques Rousseau connaît une vie agréable. Il enseigne la musique, compose des cantates, écrit une comédie et comble les lacunes d’une éducation longtemps négligée.

1736-1742 : Séjour aux Charmettes puis départ pour Paris.

1742-1750 : Rousseau se même à la vie mondaine. Il vit de leçons de musique. Il devient secrétaire d’ambassadeur à Venise (1743). De retour à Paris, il vit pauvrement dans un galetas. Il se remet à la musique, il ébauche une farce, il écrit une comédie et il collabore à l’Encyclopédie, grâce à Diderot, dont il est l’ami intime depuis 1742. Il s’attache à une servante d’auberge, Thérèse Levasseur, avec qui il a cinq enfants. Enfants qu’il abandonne aux Enfants trouvés.

1750-1752 : Discours sur les Sciences et les Arts qui lui vaut le prix de l’Académie de Dijon et la célébrité. Contre la civilisation, il devient le champion de la vie simple, de la pauvreté et de la vertu.

1752 : Il devient célèbre grâce à un opéra : Le Devin du village.

1755 : Discours sur l’Inégalité.

1756-1757 : Jean-Jacques Rousseau s’installe à L’Ermitage, une maison des champs, non loin de Montmorency. C’est une période d’une intense activité durant laquelle il travaille simultanément  à l’Emile, au Contrat Social et à la Nouvelle Héloïse. A l’Ermitage, il s’éprend de Mme D’Houdetot, la seule vraie passion de sa vie.

1758-1762 : Il s’installe dans une dépendance du château de Montmorency. C’est là qu’il publie en 1758 la Lettre à D’Alembert, en 1761 la Nouvelle Héloïse, en 1762 le Contrat Social et l’Emile. Il se hâte de passer en Suisse, car la Profession du Vicaire Savoyard irrite le Parlement.

1762-1770 : Vie errante.

1770 : Retour à Paris. Rousseau y vit pauvrement en solitaire. Il n’accepte qu’un ami : Bernardin de Saint-Pierre. Il écrit les derniers livres des Confessions et les Dialogues, ainsi que les Rêveries du promeneur solitaire.

2 juillet 1778 : Mort de Jean-Jacques Rousseau au château d’Ermenonville chez M. de Girardin dont il venait tout juste d’accepter l’hospitalité. C’est à l’île des Peupliers, dans le parc d’Ermenonville qu’on l’enterre. Ses cendres seront transférées au Panthéon en 1794.

Répondu par Julien

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *