La propreté d’un chien adulte

Question

Mon chihuahua d’un an n’est toujours pas propre. Elle fait ses besoins au-dehors, mais régulièrement, elle s’oublie dans la maison. Que faire?

Réponse(s)

C’est déjà une bonne chose que votre chihuahua fasse ses besoins au-dehors. Au moins, elle a compris que les sorties quotidiennes servent aussi à cela. C’est plutôt dans la maison que vous rencontrez un problème de propreté avec elle, car elle s’oublie, dites-vous, et cela, régulièrement.

Le chiot et la propreté

Normalement, un chiot doit être propre à quatre mois. Cependant, il arrive que certains chiots s’oublient encore jusqu’à six mois. Concernant votre chienne, elle a atteint sa première année et il lui arrive encore de petits accidents dans la maison. Peut-être souffre-t-elle alors de cystite, de calculs ou d’un autre trouble de santé, ou bien a-t-elle un problème de comportement (stress, anxiété de séparation, phobies…). Si c’est le cas, je vous conseille de visiter votre vétérinaire ou un comportementaliste canin.

À la maison

Avez-vous prévu un bac, autre que son panier bien sûr, pour que votre chienne puisse s’y soulager? Si ce n’est pas le cas, mettez-en un à sa disposition que vous garnirez de plusieurs couches de papier journal ou que vous remplirez d’une litière absorbante, puis placez l’ensemble dans un endroit facilement accessible pour elle, et regardez-la agir ensuite.

Si elle manifeste une envie pressante, conduisez-la vers le bac et montrez-lui l’endroit où vous voulez qu’elle se soulage. Si elle obtempère, n’hésitez pas à la récompenser. En revanche, si elle commence à faire à un autre endroit, interrompez-la et amenez-la au bac. Elle finira par comprendre, mais surtout, ne la grondez pas.

Quant à vous, soyez patient et n’hésitez pas à flatter votre chihuahua chaleureusement chaque fois qu’elle viendra spontanément se soulager dans le bac.

Bonne chance et au plaisir!

Répondu par Bonnet

Bonjour,

Le chien adulte qui fait encore ses besoins à l’intérieur a manifestement un problème, qui peut être d’origine psychologique, mais aussi physique. Selon la cause du problème, le traitement ne sera forcément pas le même, mais dans un premier temps, il convient de voir un vétérinaire pour essayer de cibler l’origine du problème.

Les pathologies entraînant la malpropreté

Généralement, cette malpropreté se caractérise plutôt par des pipis à droite et à gauche, de manière intempestive, rarement par des cacas, et on parle alors d’incontinence, ce qui est une maladie. L’incontinence peut être provoquée par l’apparition d’une cystite, par exemple, mais se rencontre également assez souvent chez les chiennes qui ont été stérilisées. Quelle que soit la cause de l’incontinence, le vétérinaire est le seul à pouvoir vous aider éventuellement.

Les causes psychologiques

Cela peut être le résultat d’une situation qui stresse le chien. Il arrive souvent que des maîtres se plaignent que leur chien n’est toujours pas propre la nuit, ou bien qu’il fait lorsqu’il est seul à la maison. C’est le symptôme typique du chien qui ne supporte pas d’être seul, par exemple. Cela peut être également dû à un chien qui affirme sa place de chef. Dans ce cas, le chien se lâche dans un endroit très fréquenté par tout le monde, par exemple la cuisine, à la maison, et va s’arranger pour faire à des endroits où personne ne peut rater ses éliminations, de manière à avoir bien été repéré. Les mâles urinent ainsi souvent le long des murs, des portes, sur les pieds des tables…

Par conséquent, pour commencer, voyez un vétérinaire, qui va dire s’il peut y avoir une maladie qui entraîne cette malpropreté. Si ça n’est pas le cas, vous aurez alors deux solutions: voir un comportementaliste, ou essayer de vous débrouiller seul. Dans ce dernier cas, la solution est différente selon que votre chien se lâche par stress ou pour dominer.

S’il stresse, il va falloir d’une part le rassurer, d’autre part l’empêcher de se promener. Le mieux est donc de l’attacher à son tapis lors de vos absences, en lui laissant un objet vous appartenant pour le rassurer. Lorsque vous êtes là, s’il fait quand même, il faut le surveiller de près, et intervenir aussitôt que vous le voyez commencer à se lâcher, en le mettant dehors dans la seconde. Dans le cas du chien dominant, il n’y a pas d’autre solution que de le surveiller également, et de lui intimer un « non » ferme s’il montre le moindre signe de tentative d’arrosage d’un meuble ou d’un mur. Ensuite, il faut l’envoyer à sa place et le bouder quelques instants, pour qu’il comprenne qu’il n’est pas le maître.

Si vous ne savez pas comment vous y prendre, faites appel à un comportementaliste. Certes, les consultations ne sont pas données, mais le fait d’avoir un chien enfin propre vaut quelques sacrifices que vous ne regretterez pas.

Bon courage!

Répondu par Durand

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *