Le financement des formations par Pôle Emploi

Question

Bonjour, Ma soeur actuellement au chômage s’est renseignée auprès de Pôle Emploi pour se réorienter et suivre une formation de toiletteuse pour chiens. On lui a répondu que le financement des formations par Pôle Emploi ne concernait que les formations propres à sa branche actuelle et non pour une reconversion et qu’elle devait donc financer elle-même sa formation… Est-ce juste ?

Réponse(s)

Bonjour,

À une époque où l’on encourage les chômeurs à se lancer dans de nouvelles branches de métiers qui proposent des emplois, il n’est effectivement pas juste d’être obligé de s’autofinancer. Le Pôle Emploi finance certaines formations, et finance également ceux qui veulent se reconvertir, à condition que la formation choisie soit proposée par leurs services, et pas inspirée par l’envie du demandeur d’emploi.

Des métiers que l’on néglige

Il existe des métiers que Pôle Emploi néglige parce que le service public estime qu’il ne proposera pas assez de postes. Pourtant, certains métiers sont en pleine expansion, comme c’est le cas du toilettage pour chien, mais aussi de tous les métiers qui touchent la médecine au naturel, comme l’aromathérapie ou la phytothérapie. Vous n’aurez pas non plus accès à des formations aux métiers de l’informatique ou de l’Internet, pourtant extrêmement recruteurs de nos jours. Par contre, vous pourrez vous réorienter vers le secrétariat, qui ne recrute pratiquement pas, la comptabilité, à mettre dans le même panier, la soudure, la maintenance, la restauration, ou encore devenir infirmière ou aide-soignante dans certains départements où ces personnels font cruellement défaut.

Autre domaine complètement financé par Pôle Emploi, l’aide à la personne : n’importe qui peut aujourd’hui accéder à une formation financée pour se réorienter dans ce domaine qui est très demandeur, mais très mal payé aussi, et sans aucune possibilité d’évolution.

En conclusion, Pôle Emploi ne s’intéresse pas à ce que voudrait faire votre sœur, mais à ce qui peut permettre de faire sortir de sa liste autant de personnes possibles. Une formation financée pour devenir toiletteur ne serait pas rentable pour le service public, qui vous répond simplement de vous débrouiller.

La solution

Votre sœur doit prospecter seule, effectivement, et la solution est peut-être de contacter des salons de toilettage afin d’y suivre une formation par alternance, de type contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation. Ainsi, elle pourra être rémunérée tout en apprenant le métier, et cela ne lui coûtera rien. Sinon, il existe bien sûr les centres de formation privés, mais la facture sera à sa charge malheureusement.

Bon courage à votre sœur.

Répondu par Giraud

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *