Le tai-chi ou le Qi Gong?

Question

En quoi consistent ces deux exercices thérapeutiques, le tai-chi et le Qi Gong? J’aimerais en savoir plus. Merci de me renseigner.

Réponse(s)

Bonjour,

Comme je suis des cours de Tai-Chi et de Qi Gong depuis quelques années, il me fait plaisir de vous fournir les informations que vous demandez.

Le Tai-Chi

Différentes études attribuent l’origine du Tai-Chi à Chang San-Feng, un moine chinois taoïste réputé pour son talent dans les arts martiaux au 14e siècle. Plusieurs cependant demeurent convaincus que cet art est beaucoup plus ancien (plusieurs millénaires).

On peut à la fois définir le Tai-Chi comme une technique martiale, un art spirituel et une technique de santé. Si l’on ne tient pas compte de ces trois aspects (corps, esprit, spiritualité) lorsqu’on le pratique, ce n’est plus du Tai-Chi. Les mouvements de cet art ne constituent que des outils pour arriver à un dépassement de soi en éveillant le Chi (nom que les Chinois donnent à l’énergie qui nous anime).

Ses bienfaits

Il permet de développer à la fois concentration, mémoire, équilibre, fluidité dans les gestes, souplesse et tonus musculaire. Excellent également pour réguler le système respiratoire et calmer le système nerveux ainsi que le coeur. 

Le Qi Gong

On étudie les principes thérapeutiques du Qi Gong depuis plus de 2000 ans, en Chine. Au cours des siècles, cette méthode s’est enrichie des arts martiaux, de la phytothérapie, de l’acupuncture et de la moxibustion. Différentes pratiques spirituelles et philosophiques ont également influencé le Qi Gong: hindouisme, bouddhisme, taoïsme. En Occident, l’histoire du Qi Gong commence lorsqu’un jésuite (le père Joseph-Marie Amyot, 1718-1793) envoyé comme vicaire apostolique à Pékin, présenta au roi Louis XV un mémoire illustré qui s’inspirait, précisait-il, du «Congfou des Bonzes de Tao-Tsè» observé en Chine. On y réfère encore aujourd’hui.

Ses bienfaits

Le terme «Qi Gong» peut se traduire en français par «le travail du souffle». En pratiquant régulièrement les techniques du Qi Gong, on améliore la tenue dorsale, le tonus musculaire, la capacité du système endocrinien ainsi que l’oxygénation du corps en général. Il permettrait de réduire l’hypertension artérielle et régulerait les battements du cœur. Plusieurs y ont recours pour soulager le stress, les douleurs articulaires et les problèmes digestifs ainsi que pour prévenir les débalancements et les blocages. En général, il apporte un meilleur équilibre et une augmentation de l’énergie vitale. De plus, il assurerait qualité de vie et longévité.

On peut pratiquer l’un ou l’autre ou considérer les deux techniques comme faisant partie d’une démarche personnelle plus complète.

Au plaisir.

Répondu par Robin

Bonjour,

Le tai-chi

Le tai-chi consiste en des mouvements continus, qui sont exécutés très lentement et de façon précise, en maîtrisant la respiration, tout en suivant un ordre qui a été préétabli. La pratique du tai-chi vise à apporter une certaine amélioration quant à la souplesse, tout en renforçant le système musculosquelettique, et en maintenant une bonne santé tant physique que morale. Le tai-chi permet aussi d’améliorer la mémoire, la vivacité d’esprit et la concentration. Les adeptes du tai-chi voient leur quotient intellectuel s’harmoniser, et bénéficient d’une meilleure prise de conscience d’eux-mêmes et de leur environnement.

Les bienfaits du tai-chi

Le tai-chi est bénéfique aux personnes âgées, car il réduit le risque de chutes en améliorant leur équilibre. Son efficacité en ce sens a d’ailleurs été prouvée. On lui reconnaît aussi d’autres bienfaits, mais il convient de préciser que ceux mentionnés ci-après ne sont qu’hypothèse pour le moment. Ainsi, le tai-chi améliorerait les capacités fonctionnelles de certaines femmes ayant subi un cancer du sein. Il aiderait aussi à contrôler l’hypertension artérielle, tout en réduisant le risque des maladies cardiovasculaires. Le tai-chi favoriserait le sommeil, améliorerait la santé mentale, et chez les enfants souffrant d’asthme, il améliorerait aussi leurs capacités pulmonaires.

Le Qi Gong

Au même titre que le tai-chi, le Qi Gong fait partie des techniques « approches corps-esprit », mais le Qi Gong vise surtout à maîtriser l’énergie vitale. Il se fait par des exercices respiratoires, des exercices de visualisation et de méditation, des positions immobiles maintenues pendant un certain temps, des mouvements très lents, des étirements, le tout accompagné par une très grande attention mentale. Le Qi Gong aide à réduire l’hypertension et le stress, et aurait certaines propriétés dont l’efficacité n’a pas été prouvée formellement.

Au plaisir de vous relire! 

Répondu par Daniel

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *