Que faire en cas d’infarctus?

Question

Si une personne près de moi faisait un infarctus, comment pourrais-je intervenir? Et quels sont les symptômes d’une crise cardiaque? Merci.

Réponse(s)

Bonjour,

Si vous vous trouvez près d’une personne qui fait un infarctus, les seules choses à faire sont les suivantes:

  • Demande-lui de vous décrire brièvement (si elle en est capable) sa douleur, depuis combien de temps elle a mal, comment cela a débuté.
  • Restez calme! Et demeurez auprès de la personne (ne jamais la laisser seule).
  • Si la personne a déjà eu un infarctus, conseillez-lui de prendre la nitroglycérine qu’elle peut avoir avec elle.
  • Appeler au plus vite le 911. 

En ce qui concerne les symptômes de l’infarctus ou encore de la crise d’angine:

  • Ils se caractérisent par une douleur brutale, sans signe précurseur, au niveau de la poitrine et qui irradie dans le bras gauche, le cou et la mâchoire. Cette douleur ne cesse pas au repos.
  • La personne va avoir des difficultés à respirer, sera pâle, transpirera (sueurs froides) et se sentira étourdie. 
  • Elle peut aussi être prise de nausées ou de vomissements et avoir l’impression d’être ivre.
  • L’anxiété et le déni se manifestent souvent.

Le coeur étant un muscle, l’infarctus est en réalité un problème d’irrigation en oxygène et en nutriments et qui entraîne une mort de certaines cellules de cet organe. Il est donc primordial d’appeler les secours, car l’infarctus peut être soigné et la personne peut ne garder aucune séquelle si elle est prise en charge dans les six heures à l’hôpital par une équipe spécialisée.

Si vous faites cela, sachez que vous aurez été d’une très grande efficacité et que grâce à vous la personne pourra être soignée! 

Répondu par Philippe

Bonjour,

L’infarctus du myocarde (ou IDM) est la mort de cellules d’une partie du muscle cardiaque (appelé myocarde) suite à la formation d’un caillot au niveau d’une artère coronaire. Plusieurs facteurs favorisent la survenue d’un infarctus du myocarde; citons par exemple le sexe. En effet, les hommes sont plus exposés que les femmes. Le diabète, l’âge, un taux élevé de mauvais cholestérol, l’hypertension artérielle, les antécédents familiaux, la sédentarité, l’obésité et le tabac sont tous des facteurs de risques.

Pour porter assistance à une victime d’infarctus, vous devez tout d’abord appeler le SAMU. Des gestes de premiers secours doivent être pratiqués: massage cardiaque, bouche-à-bouche, ventilation. Mais sachez, cher internaute, que ces gestes nécessitent une formation de deux à trois heures pour pouvoir faire face à une telle situation et que ces gestes peuvent sauver des vies.

Plusieurs organismes spécialisés vous donnent la possibilité de vous former afin de savoir comment vous comporter face à un tel accident. Mentionnons entre autres la Croix-Rouge française, le SAMU, la Croix Blanche, les sapeurs pompiers, etc. Pour plus d’informations à ce sujet, faites un petit tour sur le site de la fédération française de cardiologie, fedecardo.com, le site de la Croix-Rouge, croix-rouge.fr ou encore celui de la Croix Blanche, croixblanche.org.

À la prochaine et au plaisir!

Répondu par Royer

Bonjour,

L’infarctus du myocarde, appelé également crise cardiaque ou thrombose cardiaque, est une obstruction de l’artère coronarienne, ce qui empêche le muscle cardiaque de faire son travail, car il n’est plus irrigué. On compte, en France, 120 000 personnes touchées par l’infarctus du myocarde chaque année. Et, de ce nombre, 10% ne sont pas soignés assez rapidement et meurent.

Il existe des facteurs de risque aux infarctus: les personnes atteintes d’hypercholestérolémie ou ayant des antécédents cardiaques, l’hypertension artérielle, l’hérédité, le surpoids ainsi que le tabagisme. Il est important de savoir que certains signes apparaissent souvent avant la crise cardiaque. Aussi faut-il pouvoir les reconnaître afin de prévenir les secours le plus tôt possible. Parmi ces signes on trouvera:

Une douleur intense dans la poitrine, souvent ressentie lors d’un effort, et qui est présente à plusieurs endroits, comme la nuque, le dos, la mâchoire et particulièrement le bras gauche. Cette douleur donnera l’impression d’être dans un étau. Elle est provoquée par l’artère qui, en se rétrécissant, diminue l’apport de sang et donc, d’oxygène au coeur et rend alors difficile le travail cardiaque, d’où cette douleur qui, selon le cas, sera associée à des essoufflements ou des palpitations cardiaques.

Une douleur gastrique: Notre erreur est de ne pas associer les douleurs de l’estomac entraînant des nausées ou même des vomissements à certains infarctus du myocarde. Cela peut provoquer chez certaines personnes un évanouissement ou une mort subite.

– Une transpiration excessive qui est souvent déclenchée en début d’infarctus du myocarde et qui peut aller d’une sensation de malaise jusqu’à l’évanouissement.

Il faut cependant savoir que 10% des personnes atteintes d’une crise cardiaque ne ressentiront aucune douleur, particulièrement les personnes souffrant d’un sévère diabète. D’après certaines études, les femmes seraient protégées des infarctus du myocarde jusqu’au moment de la ménopause par les hormones féminines, pour cependant avoir les mêmes risques que les hommes à partir de 65 ans. Les infarctus sont alors plus souvent fatals chez les femmes que chez les hommes, chez lesquels ils feront leur apparition à partir de 55 ans.

Si une personne autour de vous présente ces symptômes ou une simple douleur prolongée et intense dans la poitrine, vous devez appeler le SAMU en faisant le 15, car un infarctus du myocarde doit absolument être traité dans les 90 premières minutes. 

Bonne journée et bonne continuation!

Répondu par Mercier

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *