Quel est le rapport entre la galette des Rois et les Rois mages?

Question

Bonjour. Pourriez-vous m’aider à retrouver l’histoire des rois Mages et le rapport avec la galette des Rois? De plus, quel est le nom des trois Rois mages? Merci.

Réponse(s)

Bonjour,

Les Rois mages sont une vieille tradition, mais il faut savoir qu’au début du christianisme, les Rois mages n’étaient pas connus comme aujourd’hui.

Les Rois mages et le Nouveau Testament

Traditionnellement, on parle de trois Rois mages: Balthazar, Melchior et Gaspard. Mais l’Évangile selon saint Matthieu, le seul à mentionner les cadeaux faits au Christ, ne parle pas de Rois mages, seulement de mages, et encore, sans préciser combien ils sont. Ils viennent apporter trois cadeaux, qui sont l’or, l’encens et la myrrhe. Ce n’est que plus tardivement qu’on en déduira qu’ils sont trois et qu’on leur donnera des noms. La première mention de ces noms ne date que du VIe siècle.

Les cadeaux offerts ont une interprétation théologique. L’or est pour les rois, l’encens pour la nature divine, et la myrrhe pour la nature humaine du Christ.

La galette des Rois et les Rois mages

En France, on mange la galette des Rois aux alentours de l’Épiphanie qui marque effectivement la venue des Rois mages. Mais la coutume est très ancienne et n’est pas originellement reliée aux Rois mages. Comme beaucoup de nos coutumes actuelles, le sapin de Noël par exemple, c’est un reste de coutume païenne. Ainsi, les Romains de l’Antiquité avaient aussi un genre de galette des Rois contenant une fève qui permettait d’élire un Roi pour la journée. Cela se faisait à l’occasion d’une fête, appelée les Saturnales, qui se tenait vers fin décembre/début janvier et qui était marquée par un retournement des codes, l’esclave devenant le maître, et un pauvre devenant un roi!

Notons qu’à cette époque déjà, il était de coutume que le plus jeune de l’assistance passe sous la table pour indiquer les parts de chacun!

Bonne journée et au plaisir!

Répondu par Boucher

Bonjour,

La galette des Rois est une tradition qui se fête le 6 janvier, jour qui correspond à l’arrivée des trois Rois mages dans l’étable où le Christ vit le jour le 25 décembre. L’origine des Rois mages est restée très obscure, mais la galette des Rois est en rapport avec le fait qu’ils nommèrent le Christ, ce 6 janvier, le nouveau Roi des Juifs.

Qui étaient les Rois mages?

Leur origine est encore aujourd’hui entourée de mystères. Ils s’appelaient Balthazar, Melchior et Gaspard, et l’on dit d’eux qu’ils étaient des savants, riches, mais pourtant errants. Venus d’Orient, ils cheminèrent, guidés par l’étoile qui brillait le plus dans le ciel, l’étoile du Berger, jusqu’à arriver dans l’étable où le Christ était né. Ils s’agenouillèrent alors devant le nouveau-né en signe de respect et lui offrirent de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Ils l’appelèrent alors le nouveau Roi des Juifs.

L’origine de la galette

Elle est le symbole de l’Épiphanie, fête célébrée le 6 janvier, en souvenir du jour où le Christ fut présenté aux Rois mages: « épiphanie » veut dire « apparition » en grec. C’est à partir du 5e siècle que l’Église donna une grande importance à l’Épiphanie, et pourtant la galette existait déjà depuis la Rome antique. À chaque début de janvier, les Romains avaient pour habitude de partager la galette, la veille des Rois, dans laquelle ils cachaient une fève. Celle-ci permettait d’élire le roi du festin du jour. La galette resta donc le symbole de l’Épiphanie, et on avait coutume de la couper en autant de parts qu’il y avait de convives, en en ajoutant toujours une de trop. Cette part supplémentaire était appelée part de Dieu, destinée au premier mendiant qui se présenterait.

La galette des Rois et les Rois mages n’ont donc en rapport qu’une date, celle du 6 janvier, jour où le Christ leur fut présenté. Mais cette tradition perdure, et n’est probablement pas prête de s’arrêter!

Au plaisir!

Répondu par Perrot

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *