Comment arrêter les chiens de ma voisine de japper?

Question

J’ai un petit chalet sur le bord d’un cours d’eau. C’était un endroit très paisible jusqu’à ce que ma voisine ait deux chiens. En plus, elle a souvent des visiteurs qui arrivent avec leurs chiens, ce qui fait qu’il y a parfois cinq ou six chiens qui jappent continuellement. Je lui ai parlé de ce problème, mais il n’y a eu aucune amélioration. Je voudrais donc savoir s’il existe quelque chose pour empêcher les chiens de japper. Merci.

Réponse(s)

Bonjour,

En effet, le problème que vous évoquez est assez pénible et la solution est toujours difficile à trouver. En premier lieu, vous avez bien fait d’aller voir votre voisine pour lui signifier que les aboiements vous dérangeaient. Le problème reste entier apparemment et si votre voisine vous a écouté, elle a manifestement éludé le problème sans s’en préoccuper.

Les colliers anti-aboiements

Mais il existe tout de même des solutions envisageables. Le plus difficile sera de les faire accepter à votre voisine, car cela sous-entend des frais. En premier lieu, vous avez les colliers anti-aboiements qui existent. Le chien porte un collier qui détecte son aboiement et lui envoie une petite décharge électrostatique pour l’empêcher d’aboyer. En général, c’est assez efficace, mais votre voisine devra en acheter deux, un par chien.

Les ultra-sons

Il y a aussi la solution du boîtier à ultra-sons. C’est une boîte qui doit être placée dans un périmètre assez retreint et pas trop loin du chien, et dès qu’elle détecte un aboiement, cette boîte émet des ultra-sons. Ultra-sons désagréables pour les oreilles canines, mais qui les calment très vite. Un tel boîtier coûte environ 75 euros.

Tous ces matériels peuvent se commander sur internet et par exemple le boîtier dispose d’une période de garantie « satisfait ou remboursé ». Mais il ne fonctionnera que si les chiens sont assez près du dispositif. Si ces chiens gambadent partout, ce ne sera pas efficace. Le dernier moyen est d’acheter un sifflet à ultra-sons et lorsque vous les entendez, vous sifflez. C’est assez phénoménal, mais efficace. Le souci est que c’est vous qui résolvez le problème et non votre voisine.

Bon courage!

Répondu par Dubois

Bonjour,

Je ne connais que trop bien votre problème: j’ai moi-même une voisine qui possède cinq chiens, et qui de plus, exerce le métier d’éducatrice canine. Elle a donc pendant deux ou trois heures de suite six ou sept chiens dans sa cour, qui jappent sans arrêt en sautant des obstacles! C’est devenu invivable au fil du temps, mais dans la mesure où elle exercerait en toute légalité, il nous est impossible d’agir. Dans votre cas, c’est différent. La loi vous protège contre ces nuisances qui ne sont pas liées à une activité professionnelle à partir du moment où ce n’est pas vous qui manquez de tolérance.

LA LOI RÉPRIME CE TYPE DE NUISANCES

Dans votre cas, référez-vous à l’article de loi suivant: «L’article R. 48-2 du Code de la santé publique caractérise les éléments constitutifs de l’infraction. Tout bruit de voisinage lié au comportement d’une personne ou d’une chose dont elle a la garde ou d’un animal placé sous sa responsabilité pourra être constaté et sanctionné, sans qu’il soit besoin de procéder à des mesures acoustiques, dès lors que le bruit engendré est de nature à porter atteinte à la tranquillité du voisinage par l’une des caractéristiques suivantes: la durée, la répétition ou l’intensité…. Sont généralement considérés comme bruits de voisinage liés aux comportements: les bruits inutiles, désinvoltes ou agressifs pouvant provenir:
– des cris d’animaux et principalement les aboiements des chiens.»

Cet article de loi tiré du Code de la santé publique est en mesure de vous protéger contre les aboiements des chiens de votre voisine.

COMMENT FAIRE?

Celui qui a autorité pour gérer ce genre d’infraction est le maire de votre commune. Il a le devoir de faire respecter la loi, et doit donc, par tout moyen à sa convenance, vous débarrasser des nuisances occasionnées. Il tentera certainement une médiation, et si votre voisine ne comprend pas ce que vous endurez, elle continuera malgré tout. Dans ce cas, vous pouvez faire intervenir la police ou la gendarmerie et vous défendre.

Certaines personnes aiment tant les chiens qu’elles n’imaginent pas que leurs aboiements puissent devenir gênants au bout d’un moment. Pourtant, si vous mettiez votre musique à fond durant des heures, cette voisine apprécierait-elle pour autant vos goûts musicaux? Probablement non!

Ne la laissez pas s’installer dans de mauvaises habitudes, car cela finira par déboucher sur un gros conflit de voisinage qui deviendra impossible à gérer.

Bon courage!

Répondu par Boucher

Bonjour,

Les aboiements de chiens excessifs sont agaçants et ce n’est pas parce qu’une personne possède plusieurs chiens qu’il n’y a pas de règles ni de lois pour arrêter ce trouble de jouissance.

La discussion d’abord

Dans un premier temps, il est toujours plus diplomate de discuter avec le propriétaire des chiens afin d’essayer de lui faire comprendre qu’il y a trouble de jouissance et que les aboiements excessifs de ces chiens doivent cesser. Si le propriétaire des chiens ne veut rien entendre, il faut lui faire une lettre recommandée avec accusé de réception (preuve qu’il l’a bien reçue) dans laquelle il lui sera expliqué et demandé de faire taire les animaux.

Les grands moyens ensuite

La deuxième solution est de faire intervenir le maire si le lieu habité est une petite commune de campagne. En effet, il a le rôle de police administrative et municipale, puisqu’il est assermenté et qu’il doit maintenir l’ordre public.  

Dans le cas d’une grande commune, il faut faire appel aux services de police. Mais attention, l’intervention doit avoir lieu en flagrant délit, c’est-à-dire dans ce cas que les chiens doivent aboyer quand les policiers arriveront sur le site. Le plaignant devra déposer une main courante et le propriétaire du chien ou des chiens devra s’acquitter d’une amende, et ce, à chaque convocation.

Une autre solution est possible: le propriétaire peut investir dans un ou plusieurs colliers anti-aboiements, ce qui fera comprendre aux chiens qu’il ne faut pas aboyer. Ou bien plus encore, le propriétaire du chien ou des chiens peut se rapprocher d’un comportementaliste spécialisé.

Bon courage!

Répondu par Henry

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *