Comment venir à bout du mildiou?

Question

Bonjour, je suis en train de perdre toute ma récolte de pommes de terre! Le mildiou a malheureusement fait son oeuvre. Existe-t-il un moyen de prévenir cette maladie? Et comment la traite-t-on? Merci beaucoup!

Réponse(s)

Bonjour à vous,

Le mildiou de la pomme de terre, c’est un fléau à combattre très activement et sans attendre surtout. C’est une maladie extrêmement grave, capable de détruire l’ensemble du feuillage de votre culture en peu de temps. Et d’ailleurs, le mildiou n’a-t-il pas conduit à de terribles famines en Irlande, dans les années 1840-1845?

Comment le mildiou se manifeste-t-il?

C’est d’abord sur le feuillage des pommes de terre que l’on constate l’attaque du mildiou. Les feuilles présentent de larges plaques jaunes et brunes qui ont tendance à se dessécher. En même temps se développe un duvet blanchâtre. Ensuite, ce champignon microscopique atteint également les tiges ainsi que les tubercules. Les pommes de terre présentent alors en surface des taches irrégulières, brunes, rouges, mais aussi bleuâtres. Ces taches correspondent, à l’intérieur de la pomme de terre, à des zones où la chair est altérée et dure. Les parties atteintes sont ensuite le siège de bactéries qui provoquent au final une pourriture molle et nauséabonde. Il faut alors détruire les pommes de terre.

Quels traitements contre le mildiou?

D’abord, il faut toujours veiller, au moment de la plantation, à ne planter que des tubercules sains. Ensuite, pour éviter le mildiou, il faut effectuer des traitements chimiques préventifs. Le premier, juste avant le buttage des pommes de terre, lorsque les tiges ne mesurent que 20 à 30 cm. Les autres, espacés d’une bonne dizaine de jours et plus fréquents encore, si le temps est sec. On conseille souvent d’utiliser un fongicide naturel à base de cuivre, comme la bouillie bordelaise.

Bonne continuation et au plaisir de vous lire!

Répondu par Remy

Bonjour,

Le mildiou est une maladie qui dévaste les plants de tomates et de pommes de terre, et lorsqu’elle se propage, elle nous laisse impuissants tant son évolution est rapide.

LES CAUSES DU MILDIOU

C’est un champignon, le Phytophthora infestans, qui est de responsable du mildiou. Lorsque le champignon s’installe, la maladie évolue très rapidement, surtout si elle est favorisée par un temps humide et chaud. Les légumes se couvrent de spores qui vont se charger de propager la maladie dès son apparition. Le champignon se terre sous les résidus de toutes les plantes mortes en hiver, prêt à attaquer dès que le temps lui est propice, au printemps.

LES SYMPTÔMES

Lorsque le mildiou s’installe, on voit les faces supérieures des feuilles des plants sécher en leur centre, et leurs bords brunissent avec un aspect huileux. La face inférieure, elle, se couvre de duvet blanc, le mycélium, les pétioles et les tiges se couvrent de taches brunes et les fruits sont criblés de bosses brunes et fermes, et ne murissent plus.

VENIR À BOUT DU MILDIOU

La purée d’ortie s’avère efficace si on l’utilise à la plantation. Il faut ainsi en placer au fond du trou de chaque plant de tomates ou de pommes de terre, et en mettre régulièrement au pied durant toute la croissance. En ce qui concerne les tomates, il faut veiller à bien les espacer. De cette manière, on ne favorisera pas la stagnation de l’humidité utile au développement du champignon du mildiou. Un fil de cuivre serait également efficace, glissé dans la tige du pied de tomates, grâce au sulfate de cuivre produit au contact de l’humidité qui empêcherait le développement du mildiou. On peut également traiter les plants à la bouillie bordelaise tous les 15 jours.

Il faut mieux prévenir que guérir, et c’est encore plus vrai lorsque l’on parle de mildiou. En effet, il est très difficile, voire même impossible, de stopper son invasion. Vous pouvez tenter, aussitôt que vous constatez la maladie, d’arracher et de brûler tous les organes de vos plants qui sont atteints, et espérer que le champignon n’aura pas eu le temps de progresser.

Bon jardinage!

Répondu par Bernard

Bonjour,

Le mildiou qui atteint nos récoltes de pommes de terres est dû à un champignon appelé Phytophtora infestant qui fait partie de la famille des Pythiacées et de l’espèce des Phycomycètes. Notez qu’il existe trois facteurs particulièrement propices à la prolifération du mildiou: les végétations denses, les humidités importantes et les températures comprises entre 17°C et 20°C.

Les différents symptômes du mildiou

– Pour les feuilles:

Les pieds de pommes de terre touchés par le mildiou présentent des taches de petite taille qui apparaissent sur les feuilles. Ces taches deviendront ensuite brunes pour enfin s’entourer par un halo jaune à la face supérieure des feuilles. Sur la surface inférieure des feuilles, dans des conditions d’humidité, le champignon va fructifier pour apparaître autour des taches, ce qui donnera aux feuilles un feutrage blanchâtre très caractéristique de la maladie. L’extension, de même que la multiplication de ces tâches conduiront dans la majorité des cas au dessèchement rapide puis enfin, à la destruction des feuilles.

– Pour les tubercules de pommes de terre:

Les tubercules touchés par le mildiou présenteront certaines taches dont les contours ne seront pas très définis. Ces taches sont principalement gris-bleu ou brunes.

Les moyens de lutte

Les moyens de lutte sont tous à utiliser en préventif. Pour cela, vous devez utiliser des plans en bonne santé, mais aussi détruire tous les tas de déchets, sans oublier qu’un buttage bien fait et une protection avec un produit fongicide, jusqu’au défanage des pommes de terre, restent importants. Il existe actuellement différents produits efficaces contre cette maladie, tels que:

  • des fongicides de contact
  • des produits à base de cuivre
  • des fongicides pénétrants
  • des fongicides diffusants
  • des fongicides systémiques

Bonne journée à vous et bon courage!

Répondu par Gerard

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *