Des anovulants qui suppriment les cycles menstruels?

Question

Bonjour, j’aimerais savoir si les nouveaux anovulants qui réduisent la fréquence des règles sont néfastes pour la santé. Merci.

Réponse(s)

Bonjour, 

La question que vous posez n’est pas nouvelle et remonte pratiquement au début de la généralisation des anovulants et des pilules contraceptives. Aux États-Unis, un nouveau produit a été mis en place pour supprimer les règles chez la femme, mais est-ce totalement sain?

Les anovulants, des hormones à prendre

Qu’est-ce qu’exactement un anovulant? C’est un produit qui permet de retarder l’ovulation et, par conséquent, de ne plus être menstruée. Le nouveau produit Seasonale qui a été mis sur le marché américain repousse les périodes de menstruation, les faisant passer à une aux trois mois, soit seulement quatre dans toute l’année! Est-ce que les menstruations sont réellement nécessaires finalement, ou peut-on réellement sans passer?

Quelle que soit la réponse, il reste que prendre des anovulants représente pour le corps de la femme un apport supplémentaire en hormones de 30%. Cette augmentation d’hormones n’aurait-elle pas un effet néfaste sur la santé? Pour le produit Seasonale, il y aurait eu une étude s’étalant sur un an, mais cela est trop peu comme recul. Certes, durant un an, aucun problème de santé n’a été détecté, mais certains estiment que nous ne serons pas fixés avant 10 ou 15 ans. 

Les pilules contraceptives: un bien pour un autre mal?

Une étude récente a de quoi nous laisser songeurs en tout cas: les femmes qui prennent la pilule régulièrement diminueraient grandement les probabilités d’attraper un cancer de l’ovaire. Mais il y aurait aussi une augmentation d’autres types de cancer, celui du sein ainsi que du col de l’utérus. Si cette étude est exacte, il semblerait donc bien que les anovulants ne soient ni bons, ni mauvais pour la santé: ils ont des effets positifs, mais entraînent d’autres effets négatifs qui pourraient bien équilibrer les bons effets. 

Bonne journée!

Répondu par Roche

Bonjour,

Les anovulants sont des médicaments qui ont pour principe de supprimer les ovulations chez les femmes. S’il n’y a pas d’ovulation, il ne peut pas y avoir de grossesse; c’est donc avant tout un moyen de contraception. En général, la pilule contraceptive se prend sur 21 ou 28 jours, et les règles interviennent sur une période de 7 jours, entre le changement de plaquette. Cependant, il existe depuis quelque temps une nouvelle pilule qui supprime les règles pendant trois mois, ce que les médecins ne tendent pas à approuver.

COMMENT FONCTIONNE CE NOUVEL ANOVULANT?

Il s’agit tout simplement d’un boîtier de pilules contraceptives, au nombre de 84, qui doivent être prises quotidiennement, comme une pilule normale, suivies de 7 pilules inertes, qui provoquent la survenue des règles. Dans la mesure où la pilule est prise durant 84 jours sans discontinuer, les règles ne surviennent qu’au terme, pendant les 7 jours où la femme prend les pilules inertes. Certaines femmes utilisaient donc déjà ce système, avec leur pilule normale, en prenant plaquette sur plaquette, sans un jour d’arrêt entre deux plaquettes.

LES RISQUES ÉVENTUELS

Les règles provoquées par l’arrêt mensuel de la plaquette traditionnelle sont artificielles, et ne sont en fait là que dans le but de rassurer la femme quant au fait que tout se passe bien dans son corps, et qu’il n’y a pas d’accident de parcours. Cependant, les médecins estiment que ces règles artificielles sont nécessaires. En effet, l’absence de saignement peut renseigner sur un problème de santé, comme une maladie endocrinienne, un trouble alimentaire, et l’aspect du sang qui s’écoule peut également permettre de déceler un problème, d’une part. D’autre part, certains médecins affirment que les règles constituent un moyen de nettoyage, permettant notamment d’évacuer les excès de fer.

Enfin, il ne faut pas oublier que la survenue des règles est le premier moyen pour une femme de soupçonner une grossesse. Supprimer les règles n’est, à ce point de vue là, pas recommandable, quand on sait que la pilule peut présenter une faiblesse de fonctionnement et laisser passer une ovulation. Par exemple, une femme souffrant d’une gastroentérite et vomissant trois jours de suite a toutes les chances que sa pilule ne fasse pas effet. Elle n’est donc potentiellement plus protégée d’une grossesse et, sans la survenue des règles, elle n’a aucun moyen de savoir si elle est enceinte avant l’arrivée d’autres symptômes plus tardifs.

Par conséquent, supprimer ses règles est un choix qui reste à l’entière responsabilité de chacune. Certaines sont pour, d’autres préfèrent avoir leurs règles chaque mois, mais ce qui est sûr, c’est que les médecins ne sont pas pour cette suppression continue.

Au plaisir!

Répondu par Schneider

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *