Garde d’enfants: que faire?

Question

Bonjour, je suis une mère de trois enfants: deux d’un premier père et un autre d’un deuxième père. Dernièrement, j’ai quitté la région de Paris pour aller vivre à Limoges. Je suis partie avec mes trois enfants. Je n’ai eu aucun problème avec le deuxième père, mais le premier a engagé des procédures pour avoir la garde totale des enfants, et il l’a obtenue. Je vais cependant faire appel puisque son dossier n’est qu’un tissu de mensonges. Comment un juge et un avocat peuvent-ils donner la garde au père, alors que les informations fournies dans son dossier sont fausses et vérifiables de surcroît? Je suis outrée! Merci de me conseiller.

Réponse(s)

Bonjour,

Ces situations sont toujours délicates et les moyens mis en oeuvre par les deux parties sont parfois démesurés. Vous savez comme moi jusqu’où peuvent aller certaines personnes pour obtenir ce qu’elles veulent. Vous en avez la preuve avec votre premier conjoint qui, par l’intermédiaire de mensonges, a réussi à obtenir la garde totale de ses enfants. Il a été bien conseillé et dans la partie, les avocats ne sont pas toujours totalement dénués de scrupules. De votre côté, faire appel est la réplique logique.

Préparez vos arguments

Si le juge vous écoute, vous pourrez lui demander pourquoi, pour vos premiers enfants, on vous retire la garde et pourquoi, pour le troisième, vous l’obtenez. Il devrait se demander pourquoi un tel paradoxe. Et si vous pouvez démonter les accusations de votre ex, et apporter les preuves que vous dites la vérité, je ne vois pas pourquoi on ne vous donnerait pas gain de cause. Pour le moment, vous êtes outrée et c’est bien normal, mais le juge et l’avocat ont cru votre ex, car ce qu’il apportait paraissait viable. De plus, si ces personnes ne sont pas totalement objectives (on a tous des problèmes de couple), il se peut que ses arguments aient fait mouche au bon moment sur des personnes qui ont du ressentiment pour les épouses.

Restez confiante

Maintenant, un autre procès et peut-être d’autres personnes qui entendront et comprendront sûrement ce que vous avez à dire et qui s’apercevront que votre ex n’a pas dit la vérité. Soyez confiante, même si en fait, au-delà de la guerre que se mènent deux ex-conjoints, il y a le bonheur des enfants.

Bon courage!

Répondu par Arnaud

Bonjour,

Ce que vous racontez là n’est malheureusement que le déplorable résultat de nos lois si mal faites! En matière de garde d’enfants, on a encore beaucoup de progrès à faire pour déterminer à qui revient la charge d’élever les enfants. Si votre premier ex avait un avocat maître du Barreau, il ne lui a pas été difficile d’embobiner un juge. Alors, faites de même!

Prenez un bon avocat et défendez-vous

C’est malheureusement la seule solution. Vous devez faire appel de cette décision, et faire entendre par le biais de votre avocat tout ce qui peut être reproché à votre ex, et bien sûr, preuves à l’appui. Comme vous avez ces preuves, si votre avocat prend votre défense à cœur, il n’y a aucune raison que cela ne marche pas.

Le père de vos deux premiers enfants a certainement réussi à obtenir leur garde parce qu’il a évoqué que votre déménagement le séparait de ses enfants, et qu’il n’avait pas demandé cela. Pour certains juges, c’est une situation inacceptable que de séparer un père de ses enfants en plaçant une longue distance entre eux, mais si votre déménagement était fondé, il n’y a pas de raison pour que ce soit à vous que l’on retire les enfants, surtout si vous les avez élevés depuis toujours.

Préparez bien l’audience

Vous devez, avec votre avocat, être parfaitement préparée à toute attaque de la part de votre ex. Vous devez envisager toutes les contre-attaques qu’il va imaginer, et préparer la réplique. Le but est d’ouvrir les yeux au juge. Si vous vous êtes toujours bien occupée de vos enfants et que l’on ne peut rien vous reprocher, alors vous avez toutes vos chances; le tout étant de prouver que votre ex ment.

Bon courage!

Répondu par Garcia

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *