Globules blancs trop élevés : est-ce à cause de ma vésicule biliaire ?

Question

Bonjour, j’ai 24 ans et j’ai trop de globules blancs, 20 600 pour être exacte. J’aurais voulu savoir si cela provenait de la vésicule biliaire, car je dois me faire opérer dans les prochains jours. Merci de votre réponse.

Réponse(s)

Bonjour à vous,

Avez-vous comparé les résultats de votre numération sanguine, et plus particulièrement ceux concernant le nombre de globules blancs, avec les chiffres normaux ? Ce serait intéressant de savoir si vous vous situez plutôt dans la limite haute ou, au contraire, dans la limite basse. De toute façon, une augmentation des globules blancs, c’est toujours le signe d’une pathologie, fut-elle bénigne.

Numération sanguine

Concernant les globules blancs donc (ou leucocytes), la norme biologique se situe entre 4 000 et 10 000 globules par mm³ de sang, que l’on soit un homme ou une femme. Pour un enfant âgé de 3 à 10 ans, on peut aller jusqu’à 13 000.

Sachez aussi que les leucocytes se divisent en deux groupes : d’une part, les polynucléaires (neutrophiles, basophiles et éosinophiles) et d’autre part, les mononucléaires (monocytes et lymphocytes).

Augmentation des globules blancs

Une augmentation de globules blancs, cela porte le nom d’hyperleucocytose.

Selon la catégorie de globules concernée, on peut diagnostiquer une neutrophilie, une basophilie, une monocytose ou bien encore une hyperlymphocytose. Le diagnostic final ne peut être établi qu’après avoir comptabilisé la quantité de leucocytes et leur degré de maturation.

Concernant vos résultats – 20 600 leucocytes –, vous vous situez dans la catégorie des maladies hématologiques qui nécessitent des examens complémentaires.

Causes d’une hyperleucocytose

Une augmentation de globules blancs peut être la conséquence d’une infection bactérienne banale, d’une parasitose aussi (qui peut éventuellement concerner le foie), d’un syndrome inflammatoire ou d’une allergie à certains médicaments. Mais elle peut résulter également de certaines leucémies ou de cancers, entre autres.

Attention, ce ne sont là que quelques informations ! Le mieux pour vous, c’est de voir avec votre médecin traitant et d’en discuter franchement avec lui.

Bon courage à vous !

Répondu par Guillot

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *