J’ai une irritation et une inflammation du vagin

Question

J’ai comme symptômes une irritation et une inflammation du vagin. Que faire ?

Réponse(s)

Hello !

Ces symptômes que vous rapportez là, c’est-à-dire une irritation et une inflammation du vagin, ne seraient-ils pas tout simplement dus à une mycose vaginale ? Savez-vous que cette mycose, c’est l’infection vaginale la plus fréquente chez nous, les femmes ? D’ailleurs, 75 % d’entre nous développons une mycose vaginale au cours de notre vie.

Quelle est la cause de cette mycose ? Quels en sont les symptômes et les manifestations ? Quel traitement envisager en conséquence ?

Un champignon microscopique

Cette affection est causée par un champignon microscopique, une levure nommée Candida (le Candida albicans dans la majorité des cas).

Ces hôtes ne sont pas toujours nocifs pour le vagin. En effet, à cet endroit, cohabitent entre cinq et dix types de germes différents qui forment la flore vaginale. Ce sont des germes anodins, tant que le vagin est apte à limiter leur prolifération. Mais il suffit d’un déséquilibre, et toute cette belle harmonie est chamboulée. Les Candidas deviennent alors des ennemis et les lactobacilles – chargés en temps normal de la régulation du développement de tous ces germes – ne peuvent plus rien contre la multiplication déraisonnable de ces champignons.

Le Candida existe sous deux formes : ronde ou en filaments. Dans sa première forme, des spores donc, il est inoffensif. Mais lorsque le système de défense naturel est fragilisé, les Candidas adhèrent à la paroi du vagin et évoluent – sous leur seconde forme – en filaments. Ils envahissent alors la muqueuse vaginale, après avoir franchi le mur des cellules protectrices, et c’est à ce niveau qu’ils vont provoquer une réaction inflammatoire : la mycose vaginale. Il y a alors irritation à l’entrée du vagin, envie de se gratter et sensation de brûlure.

Un traitement unique et très efficace

Pour une toute première infection, le gynécologue prescrit un médicament fongicide qui va, en quelques jours seulement, détruire les germes responsables de la mycose et les empêcher de se reproduire sous leur seconde forme. De façon générale, c’est un ovule de la classe des imidazolés qui est prescrit, à introduire au fond du vagin le soir au moment du coucher. Parallèlement, comme la vulve est également sujette à l’infection, le gynécologue conseille d’appliquer une crème ‘imidazolée’.

Concernant la toilette intime, elle doit être faite avec un produit spécifique à pH neutre.

Si tout se passe bien, et avec ces trois prescriptions – ovule, crème et hygiène intime stricte –, la mycose vaginale régresse dès le lendemain.

J’espère que ces informations vous seront utiles. Bonne continuation à vous et au plaisir !

Répondu par Dumas

Bonjour,

Je ne pourrais que trop vous conseiller de vous rendre rapidement chez un gynécologue, ou à défaut, si vous ne connaissez pas de spécialiste, de voir votre médecin traitant, car cette irritation doublée d’une inflammation peut cacher de nombreuses pathologies qui, qu’elles soient graves ou non, ne se soigneront pas seules.

Les mycoses vaginales

À l’origine, la plupart du temps, des symptômes que vous présentez, ces mycoses ont pour responsable un champignon de la famille des levures : le Candida Albicans. Ce champignon peut toucher de nombreuses autres parties du corps, comme la peau, les intestins, mais aussi la bouche, le pharynx ou encore les intestins.

Il se transmet très facilement, notamment par les relations sexuelles avec un partenaire porteur du champignon, mais passer aux toilettes après une personne infectée peut suffire à sa transmission.

Si vous souffrez d’une telle mycose, il vous faut passer chez un médecin qui vous prescrira le traitement adéquat, il est impossible de faire autrement. Pour que le mal s’enraye, il faut éliminer le champignon responsable, et seule une médication appropriée pourra s’en charger.

D’autre part, si vous avez des rapports sexuels, stoppez-les immédiatement, au risque de contaminer votre partenaire, car les hommes peuvent également être touchés par des mycoses provoquées par ce champignon.

Je vous souhaite bon courage.

Répondu par Girard

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *