Je ne désire pas allaiter. Est-ce normal?

Question

Je suis enceinte de mon premier enfant et tout le monde me vante les bienfaits de l’allaitement. Mais cela ne me tente pas du tout. Dois-je tout de même, pour le bien de mon enfant, aller contre mon gré et l’allaiter? Qu’en pensez-vous?

Réponse(s)

Bonjour,

Je viens de voir votre question et voulais vous rassurer par rapport à ce que les personnes de votre entourage peuvent vous dire concernant le mode d’alimentation de votre enfant, car je suis infirmière.

Il est normal, pendant la grossesse, de vous poser des questions puisque l’on vous donne de nombreux conseils concernant ce que vous devez « faire et ne pas faire » lorsque vous aurez votre bébé.

Il est en effet préférable d’allaiter votre enfant, car le lait maternel est un aliment complet, toujours disponible pour le bébé, très riche et qui permet à l’enfant de constituer une très bonne immunité! Il est particulièrement recommandé. En plus, il n’engendre pas de dépenses, puisque c’est vous-même qui le fabriquez naturellement.

En revanche, compte tenu de notre rythme de vie qui nous demande toujours plus et d’aller encore plus vite, nourrir son bébé avec des biberons n’est pas non plus une mauvaise chose, puisque de nombreux laboratoires pharmaceutiques commercialisent ce mode d’alimentation.

Pendant la grossesse, de nombreux changements physiques et hormonaux se produisent et des remises en questions surgissent. Il est donc normal que vous vous posiez ce genre d’interrogations. En ce qui concerne le mode d’alimentation que vous choisirez, je pense que vous ne devez pas le faire à contrecœur. En effet, vous allez recevoir au cours de votre grossesse de nombreux conseils aussi bien de votre entourage, de l’équipe du CLSC, des lectures que vous pouvez faire, etc. 

À la naissance, dans ses premières minutes de vie, le bébé sera placé sur votre poitrine et commencera à téter pour favoriser le lien d’attachement entre vous deux. Si cela ne vous convient pas, vous pourrez toujours en parler à l’équipe soignante. Aussi, il est possible que vous changiez d’avis d’ici la naissance du nouveau-né.

Sachez pour finir que votre décision vous appartient. C’est VOTRE enfant et VOTRE corps dont il est question et si vous choisissez d’alimenter votre bébé avec du lait maternisé (au biberon), vous ne serez pas pour autant une mauvaise mère!

Je vous souhaite beaucoup de bonheur pour la fin de cette période de grossesse ainsi qu’avec votre enfant! 

Répondu par Monnier

Bonjour,

Être maman pour la première fois, c’est difficile, toutes les femmes qui ont des enfants vous le diront si elles sont honnêtes. La maternité vous impose de faire des choix, et ces choix n’appartiennent qu’à vous et ne doivent pas dépendre du regard que portent les autres sur vous-même et vos décisions.

Allaiter votre bébé ou non est donc un choix qui vous revient à part entière, et qui ne regarde que vous. C’est un acte intime, et vous êtes la seule à pouvoir dire si vous en ressentez l’envie et le besoin.

Les arguments sont nombreux pour les irréductibles de l’allaitement qui veulent convaincre que c’est la meilleure façon de nourrir son bébé.

Elles vous diront donc que c’est un acte d’amour, qu’il n’y a pas de meilleur moyen d’être en harmonie avec son bébé. Sur ce point, rassurez-vous: votre enfant ne vous en voudra pas plus tard quand il saura que vous ne l’avez pas allaité! Et il ne vous en aimera pas moins, car l’amour ne se donne pas par la nourriture! Quant à vous, si vous aimez votre bébé, le simple fait de le tenir dans vos bras, contre vous, et de lui donner son petit biberon suffira à vous combler de bonheur.

Pour ce qui est des bienfaits nutritionnels du lait maternel, beaucoup d’arguments étaient tout à fait défendables il y a trente ans, avant que les laits maternisés ne fassent leur apparition. En effet, à cette époque, les bébés qui n’étaient pas allaités étaient pour la plupart nourris au lait de vache, trop riche pour eux, et pas du tout adapté à leur digestion. Grâce aux laits maternisés, ce problème ne se pose plus: ils sont formulés pour être au plus près d’un lait maternel, à deux détails près: ils ne contiennent pas les anticorps que le lait maternel est supposé donner au bébé, l’immunisant des maladies les premiers mois de sa vie. Cela dit, les bébés nourris au biberon ne sont pas systématiquement malades, et les bébés qui sont allaités ne sont pas protégés des petits virus à 100%. L’autre détail, et de taille: si la maman se nourrit mal, son lait sera de mauvaise qualité. Ainsi, une maman qui mange trop gras, ou trop salé, épicé, ou encore qui fume ou qui boit de l’alcool transmettra tout à son bébé par son lait, ce qui lui sera nettement moins bénéfique qu’un lait en poudre!

C’est donc à vous de choisir, en étant informée du pour et du contre, mais dans tous les cas, n’allaitez pas à contrecœur, car vous gâcheriez un moment privilégié avec votre bébé.

Je vous souhaite une belle et heureuse maternité!

Répondu par Olivier

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *