La pilule du lendemain est-elle dangereuse?

Question

Plusieurs de mes amies utilisent la pilule du lendemain lorsqu’elles ont eu une relation sexuelle et qu’elles ont peur d’être enceintes. Mais je me demande si cette pilule peut être dangereuse pour la santé. Merci de me répondre.

Réponse(s)

La pilule du lendemain n’est pas un moyen contraceptif au même titre que la pilule ou le stérilet. C’est un moyen contraceptif d’urgence. Et c’est bien comme cela qu’il faut l’utiliser. Par exemple, elle peut être prise suite à un rapport sexuel qui n’a pas été protégé, ou qui l’a mal été, ou bien en cas d’oubli d’une pilule dans les jours qui suivent un rapport, ou encore en cas d’échec d’une méthode naturelle.

Pratiquement 15% des femmes sexuellement actives y ont eu recours l’année dernière. Les jeunes filles constituant le gros de la troupe. Cette pilule du lendemain est en vente libre depuis 1999. N’importe quelle pharmacie, en France, peut la délivrer de façon anonyme et gratuite, même aux mineures, et il n’est nul besoin d’ordonnance pour se la procurer.

Son efficacité est réelle, puisque prise entre 24 à 48 heures après un rapport sexuel, elle atteint un taux de 85% de réussite. Au-delà, le pourcentage baisse, pour n’atteindre que 58% entre 48 et 72 heures. C’est pourquoi il convient de la prendre le plus tôt possible après le rapport. Au-delà de trois jours, il n’est plus conseillé de la prendre. Précisons également que la pilule ne peut mettre fin à une grossesse déjà implantée.

Il y a des effets secondaires à la prise de la pilule du lendemain. On note des nausées et des vomissements, par exemple, mais aussi des maux de tête, des douleurs dans le bas-ventre et des saignements plus ou moins importants entre les règles.

Pour terminer sur ce sujet, on peut conseiller aux jeunes filles de ne s’engager dans cette voie qu’exceptionnellement, et surtout de ne pas faire de la pilule du lendemain un moyen contraceptif. On peut leur recommander aussi, après un incident de ce type, de prendre contact avec un médecin ou un gynécologue, ou de se rendre dans un centre de planning familial afin de trouver pour elles la meilleure contraception ultérieure.

Bonne continuation à vous.

Répondu par Benoit

Bonjour,

Les idées reçues sur la pilule du lendemain sont nombreuses et beaucoup croient, à tort, que seules des jeunes filles qui agissent en dépit du bon sens ont recours à cette solution ultime. C’est complètement faux. La pilule du lendemain peut intervenir à la suite d’un rapport protégé à l’aide d’un préservatif et qui a mal tourné, les cas de préservatifs qui glissent ou se déchirent étant fréquents. Dans ce cas, mieux vaut ne pas prendre de risque et utiliser cette pilule. On l’administre aussi aux femmes qui viennent de subir une agression sexuelle et qui n’auraient pas d’autre solution qu’un avortement en cas de grossesse. Elle peut également s’avérer utile pour une femme protégée qui a tout simplement oublié sa pilule classique et n’est pas rassurée. Chaque femme peut donc se trouver dans une de ces situations, et avoir un jour recours à la pilule du lendemain.

Cette pilule, distribuée sous le nom de Norlevo, agit sur un principe simple: elle vient bloquer l’ovulation assez longtemps pour que les spermatozoïdes deviennent inactifs, soit environ trois jours. Dans ce but, elle contient un puissant progestatif, le levonorgestel, à forte dose. Une de ces pilules contient à elle seule autant de cette hormone progestative que deux plaquettes complètes d’une pilule microdosée. Afin d’être à presque 100% efficace, elle doit néanmoins être prise dans les 24 heures suivant le rapport sexuel. Après, son efficacité diminue, tombant à 85% pour une prise dans les 24 à 48 heures, puis à 50% après 48 heures.

Après de nombreuses études à ce sujet, il semble que cette pilule ne présente aucun danger pour la santé, du moins à long terme. À court terme, elle provoque souvent des nausées, des vomissements, des maux de tête, des douleurs au ventre qui peuvent durer plusieurs jours. Il a par contre été prouvé que plus elle est utilisée, plus son action diminue. Il ne faut donc pas en abuser en la considérant comme un contraceptif à part entière: la pilule du lendemain n’est qu’une roue de secours!

Les femmes doivent être responsables de leur corps et se prémunir des accidents. De nombreux moyens sont mis à leur disposition pour éviter les grossesses non désirées, et à moins d’un incident (un préservatif qui lâche, un oubli de pilule, etc.), la pilule du lendemain n’a pas lieu d’être utilisée. Pour les jeunes filles mineures, les choses peuvent être un peu plus compliquées. Elles ont pu subir la pression d’un garçon qui ne voulait pas mettre de préservatif et, par peur du ridicule, ont accepté le rapport en connaissant les risques, ou bien elles n’ont pas de contraceptif permanent, car il n’est délivré que sur ordonnance. Dans ce cas, elles doivent savoir que l’on peut se procurer une ordonnance pour la pilule dans un planning familial, sans accord des parents, et qu’elles y bénéficieront de surcroît d’un suivi médical par des gynécologues.

La pilule du lendemain est donc une solution alternative, à n’utiliser que de manière curative, et pas préventive, mais en tout état de cause, elle infligera toujours moins de dégât qu’une grossesse non désirée qui aboutira à un avortement.

Répondu par Pierre

Bonjour, 

la pilule du lendemain est une solution quand vous avez peur d’être enceinte, car elle permet de stopper tout début de grossesse. Mais elle doit être utilisée comme moyen de contraception d’urgence et non comme moyen de contraception traditionnel.

Elle n’est habituellement pas dangereuse pour la santé, même si vous la prenez à plusieurs reprises dans un même mois; le seul risque est de modifier et perturber vos cycles menstruels. Cela signifie que vous pouvez avoir un décalage de la date de vos règles et de leur abondance.

La pilule du lendemain est en réalité un médicament hormonal un peu comme la pilule contraceptive que vous prenez chaque jour. 

En revanche, il est conseillé de prendre cette pilule le plus tôt possible, dans les 72 heures suivant un rapport sexuel non ou mal protégé dont on soupçonne qu’il en résulte un risque de grossesse. Une fois ce délai dépassé, ce médicament n’aura aucun effet sur l’embryon. Mais attention, la pilule du lendemain n’est pas la solution à tout, car elle ne retire pas le risque de maladies sexuellement transmissibles! De plus, il est aussi conseillé, après la prise de ce médicament, de vous protéger jusqu’à vos prochaines règles avec des préservatifs puisque cette médication agit immédiatement comme expliqué plus haut et ne supprime pas le risque de grossesse pour cette période. Elle n’agit qu’à court terme!  

Le meilleur conseil concernant cette pilule du lendemain est de vous protéger adéquatement lors des rapports afin de l’éviter et ne pas dérégler vos cycles!

Et pour en revenir à la question de départ, il n’a pas pour l’instant été recensé de problèmes de santé ou de problèmes de stérilité ou encore de risques de fausses couches augmentés si une femme prend la pilule du lendemain.

Mais prenez garde à vous et protégez-vous afin d’éviter cette solution!  

Répondu par Lefebvre

Bonjour,

La pilule du lendemain, qui doit rester une contraception ponctuelle, peut être utilisée jusqu’à 72 heures après un rapport sexuel risqué. Son principe est de retarder ou de bloquer l’ovulation durant la période d’activité des spermatozoïdes. Chaque pilule du lendemain est composée d’une unique dose de progestatif puissant appelé lévonorgestel. Notez que plus vite le comprimé sera pris, meilleure sera son efficacité. Par exemple si cette pilule est prise dans les 24 heures qui suivent le rapport sexuel, son efficacité sera de 95%, alors que si elle est prise entre 49 et 72 heures, elle aura une efficacité de 57%.

La pilule du lendemain est en vente dans toutes les pharmacies et aucun pharmacien ne peut vous la refuser, même si vous ne justifiez d’aucune ordonnance. Son prix est d’environ 7 euros. Cependant, elle reste en partie remboursée si vous possédez une ordonnance. Sachez que les personnes mineures peuvent obtenir une pilule du lendemain gratuitement en se rendant soit dans une pharmacie, soit dans l’un des nombreux centres de planning familial ou encore par les infirmières de leurs établissements scolaires, collèges et lycées. En cas d’une contraception telle que la pilule, vous devez terminer votre plaquette normalement.

L’utilisation de la pilule du lendemain doit rester un moyen dans l’urgence, même si elle ne comporte pas de danger à être utilisée de façon répétée. De plus, il est prouvé que son efficacité diminue selon le nombre de prises. Plus vous prenez la pilule du lendemain et plus les risques de grossesse augmentent. Notez aussi que chez certaines femmes, la prise de cette pilule peut provoquer dans les 5 à 10 jours qui suivent des saignements plus ou moins importants. Elles peuvent aussi, quoique cela soit assez rare, avoir des vomissements ou encore ressentir de la fatigue et des maux de tête et de ventre.

Pour finir, si vous utilisez régulièrement des préservatifs, pensez, lors de leur achat, à acheter également une boîte de pilule du lendemain, ce qui vous évitera de paniquer en cas de pharmacie fermée.

Bonne journée à vous et au plaisir!

Répondu par Rey

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *