L’homéopathie et nous

Question

Bonjour. J’aimerais avoir de l’information sur l’homéopathie. Pouvez-vous me dire comment cela fonctionne? Quel en est le principe?

Réponse(s)

Bonjour,

L’homéopathie n’est pas récente puisque déjà, au début des années 1800, elle avait fait l’objet de quelques études. À cette époque, un médecin du nom de Hahnemann expérimenta quelques essais avec certaines substances et obtint des résultats concluants. Depuis, l’homéopathie n’a cessé d’innover et a fait ses preuves.

L’homéopathie

Elle se définit comme étant une technique alternative à certains soins, par un traitement qui se fait en utilisant d’infimes quantités obtenues par la dilution des métaux, des plantes, des organes d’animaux ainsi que de quelques autres substances. On lui reconnaît des propriétés pour traiter et prévenir divers problèmes de santé d’ordre physique, émotionnel et mental.  

Principe de similitude

L’homéopathie fonctionne selon deux principes, le premier étant la similitude. Pour mieux expliquer ce principe, il faut comprendre que l’homéopathie consiste à donner la même substance au patient que celle contenue dans les symptômes qu’il présente. À titre d’exemple, pour une personne qui est allergique au venin d’abeille, on lui donnera une substance diluée et contenant du venin d’abeille. Si l’on obtient des résultats, cela est dû au fait que le corps ne peut accepter une même énergie, c’est-à-dire l’énergie contenue dans la maladie et celle contenue dans la substance homéopathique. Évidemment, celle-ci se doit d’être diluée avant d’être administrée au patient.

Principe de l’infinitésimal

Le deuxième principe est celui de l’infinitésimal, qui s’explique par le fait qu’une dose infime d’une substance fortement diluée d’une maladie provoque la guérison, alors que non diluée, elle aura plutôt l’effet contraire et engendrera la maladie. Par conséquent, il importe que la dose d’une substance soit minutieusement calculée avant d’être prescrite au patient.  

Cordiales salutations!

Répondu par Michel

Bonjour,

Pour répondre à votre question, on attribue la découverte de l’homéopathie (1796) à un médecin-chimiste allemand: Samuel Hahnemann. Il s’agit d’une science qui tient compte de la globalité de l’être humain et qui traite les personnes de tout âge. Le but visé des traitements homéopathiques est d’instaurer ou de rétablir un équilibre dans la santé, tant dans le corps que dans l’esprit. L’homéopathie est basée sur trois principes fondamentaux: l’individualisation, la loi de similitude et les doses infinitésimales.

Dilution-dynamisation

Comme tous les médecins de l’époque, le Dr Hahnemann utilisait des teintures mères (produit résultant de la macération dans l’alcool d’extrait minéral, végétal ou animal), mais il les trouvait fortes et toxiques. Pour cette raison, il commença à les diluer avec de l’alcool pour arriver à n’en utiliser que des doses infinitésimales. Pour obtenir un résultat homogène, il devait brasser fortement les éprouvettes. Après quelques années, il se rendit compte que cette opération dynamisait le produit en le rendant plus efficace. Depuis, ce procédé constitue la base de fabrication de tout remède homéopathique.

L’approche homéopathique

Tout traitement homéopathique (prescrit en gouttes ou en granules) est individualisé. Toujours selon Hahnemann, le thérapeute doit tenir compte de l’état physique, intellectuel et émotionnel du patient s’il veut arriver à le traiter adéquatement. L’homéopathe prescrit le remède qui se rapproche le plus du «profil» complet de la personne à traiter; c’est ce qu’on appelle la «loi de similitude».

La controverse

L’Académie de médecine de France considère l’homéopathie comme une méthode obsolète, incapable de faire la preuve irréfutable de son efficacité thérapeutique. Le Collège des Médecins du Québec abonde dans le même sens. 

Au plaisir!

Répondu par Andre

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *