Morsure d’araignée : l’ai-je bien traitée ?

Question

Cette nuit, je me suis fait mordre par une araignée. La morsure en question me brûlait, me grattait, et a fait gonfler l’endroit où elle m’a mordu. Quand je dis gonfler, cela me faisait trois sortes de cloques avec un liquide en dessous. J’ai pris une aiguille et j’ai percé les cloques. J’ai arraché la peau qui pendait et ça a formé des ampoules que j’ai désinfectées avec de l’alcool modifié et c’est en train de cicatriser. Ai-je bien fait ?

Réponse(s)

Bonjour,

Une morsure d’araignée n’est pas grave, à moins bien sûr qu’il ne s’agisse d’une araignée dont le venin est mortel, ce qui est quasi impossible dans nos contrées. Donc, à moins de faire une réaction allergique, la seule chose à faire face à une morsure est de nettoyer et de désinfecter, effectivement ; donc, vous ne pouviez pas faire grand-chose de plus.

Les soins suite à une morsure d’araignée

Les réactions allergiques se manifestant pratiquement aussitôt, il est donc impossible de les ignorer. Dans le meilleur des cas, la peau se met à enfler et devient très douloureuse ; dans les pires cas, le sujet est victime d’un choc anaphylactique. Dans ces situations, il va sans dire qu’il faut se rendre d’urgence chez le médecin, qui se chargera de la plaie.

Si vous ne faites aucune réaction, il faut simplement nettoyer la plaie, soit avec du savon de Marseille sans parfum, soit avec un savon antiseptique. Ensuite, il faut appliquer un désinfectant, l’alcool modifié est donc une bonne solution.

Je vous conseille toutefois de ne pas en abuser, car l’alcool finit par assécher la peau, qui risque de vous brûler. Vous pouvez donc continuer à nettoyer et à désinfecter, mais en utilisant un produit de type Biseptine, ou encore de la Bétadine, qui sera moins agressif.

Si votre morsure commence à cicatriser, c’est que vous êtes en bonne voie. La seule chose à vérifier est de ne pas développer d’infection sur les plaies.

Je vous souhaite bon courage.

Répondu par Le

Bonjour !

Peut-être êtes-vous tout simplement sensible aux morsures d’araignées ! Et pourtant, celle qui vous a mordue n’est pas une espèce tropicale ! Tout juste est-elle une toute petite araignée familière de nos maisons, une espèce qui ne mord que si on la dérange vraiment.

Les morsures d’araignées domestiques

Ces morsures-là ne sont pas à craindre. Dans le pire des cas – et c’est le vôtre apparemment –, la seule complication possible c’est une infection locale, que vous avez bien traitée d’ailleurs.

De façon générale, ces morsures d’araignées entraînent de légères douleurs et un gonflement mineur, ainsi que des réactions inflammatoires plus ou moins importantes d’ailleurs.

La meilleure façon de traiter ce genre de morsures – bénignes au demeurant –, c’est d’administrer des analgésiques, éventuellement des antibiotiques et des antihistaminiques.

Les araignées domestiques (ou les araignées de maison)

Ce sont les tégénaires et les épeires.

Les premières, dont la couleur varie du brun foncé au noir, peuvent atteindre plus de 10 cm, pattes comprises. Elles tissent des toiles un peu ‘brouillonnes’ dans les angles des pièces de nos maisons, toujours de façon parallèle au sol.

Les secondes, les épeires, ce sont des araignées plus petites, à l’abdomen diversement coloré. Elles, elles tissent de grandes toiles verticales d’une régularité époustouflante, dans les cadres des fenêtres notamment.

Alors, un conseil : si vous voulez ne plus être mordue par une araignée domestique, partez donc à la chasse aux toiles et aux insectes de toutes sortes aussi, car s’il y a des araignées dans votre intérieur, c’est que ces dernières y trouvent de quoi se nourrir. Un véritable garde-manger !

Bon courage alors !

Répondu par Martin

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *