Où trouver de l’aide pour les familles d’alcooliques?

Question

Bonjour, mon père a de graves problèmes d’alcool et cela a des répercussions sur toute la famille. Nous aimerions trouver de l’aide. Merci à l’avance.

Réponse(s)

Bonjour,

Dans les familles touchées par un problème d’alcoolisme, on a trop tendance à mettre en avant la personne victime d’alcoolisme, au détriment de tous ceux qui l’entourent. On admet la souffrance et la détresse de l’alcoolique, mais très rarement on va se soucier de la vie que peuvent mener ses proches et moins proches. La vie dans un cercle familial touché par l’alcoolisme peut réellement devenir invivable, et c’est effectivement à ces personnes qu’il faut savoir apporter de l’aide.

LES RÉPERCUSSIONS DE L’ALCOOLISME SUR LE CERCLE FAMILIAL

L’alcool peut réellement déchirer une famille unie auparavant. Les membres de cette famille se lassent et ne supportent plus cette situation et quittent peu à peu le foyer. En général, les premiers à partir sont les adolescents à peine majeurs qui préfèrent aller vivre leur vie de manière plus saine, et ratent ainsi toute possibilité de poursuivre des études puisqu’ils sont obligés de travailler pour s’assumer financièrement. Les amis espacent de plus en plus leurs visites, et les plus petits des enfants se renferment sur eux-mêmes, se mettant ainsi en échec scolaire, et devenant même asociaux envers leurs camarades. Le conjoint reste donc seul à assumer la maladie de l’autre, jusqu’à ce que sa patience ait atteint un point de non-retour et qu’il ou elle quitte à son tour le domicile, emmenant avec elle les enfants mineurs. La famille est disloquée, l’alcoolique reste seul face à sa maladie, et les conséquences peuvent être fatales.

LES ASSOCIATIONS

Il existe de nombreuses associations qui viennent en aide non pas à l’alcoolique, mais à son entourage. L’une d’entre elles s’appelle Al-Anon et Alateen. Cette association apporte son aide à travers 115 pays dans ce monde, à plus de 26 000 groupes de personnes. Son principe est de réunir en groupe le plus de personnes possible touchées par l’alcoolisme d’un proche et de les faire dialoguer sur le problème, afin de leur venir en aide et de leur apporter un soutien non seulement par une présence physique, mais aussi psychologique. Elle offre aux personnes isolées des solutions pour parler, en organisant même des réunions en ligne sur internet. Al-Anon s’occupe de toutes les personnes touchées indirectement par l’alcoolisme, et l’autre branche, Alatenn, a quant à elle la charge des enfants subissant ce problème.

Les dégâts de l’alcoolisme ne touchent donc pas que la personne alcoolique. Elle doit donc se faire soigner, au risque de gâcher tout ce qu’elle possède, et ses proches démunis ne doivent pas hésiter à se faire aider.

Bon courage!

Répondu par Dupuis

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *