Comment empêcher la pousse des chardons?

Question

Bonjour. Ma pelouse est toujours envahie de chardons. J’ai beau passer des heures à les enlever, rien n’y fait, ils repoussent! Avez-vous un moyen d’empêcher la pousse de ces chardons? Merci à l’avance.

Réponse(s)

Bonjour,

Le chardon que vous évoquez ici est une plante que l’on qualifie de mauvaise herbe. Scientifiquement, c’est une adventice, c’est-à-dire un végétal qui croît sur un terrain sans y avoir été semé, comme le chiendent, le liseron, l’ivraie, pour des vivaces, et le coquelicot, la véronique, la folle avoine, pour des annuelles.

Des chiffres à propos du chardon

Il est effectivement des chiffres impressionnants au sujet du chardon, qu’il soit de pelouse, de jardin, de terrain vague ou de champ. Par exemple, savez-vous qu’un seul pied de chardon peut produire à lui seul entre 4000 et 5000 graines par an? Savez-vous aussi qu’un fragment de sa racine de quelques millimètres est capable de donner à son tour un nouveau pied susceptible de coloniser jusqu’à 250 mètres sur une durée de trente ans environ? Savez-vous enfin qu’un chardon peut avancer latéralement de 2 mètres chaque année et que ses racines peuvent descendre jusqu’à 6 mètres sous terre?

On comprend mieux pourquoi, après de tels chiffres, il est extrêmement difficile de se débarrasser complètement des chardons. Cependant, on peut limiter sa prolifération tout de même.

Quelques moyens

Pour les moins patients et pour ceux qui ne se soucient que peu de l’écologie, il y a toujours la solution chimique et, plus particulièrement, le glyphosate. Un herbicide puissant qui, en pénétrant le cœur du chardon, devrait l’anéantir à tout jamais. Après, il existe d’autres moyens, mais il faudra faire preuve de patience.

La bâche noire, par exemple, pour le cas où les chardons seraient circonscrits à un seul endroit. Cette méthode consiste à bâcher la partie de terrain concernée afin d’empêcher la lumière de pénétrer. En la laissant en place le plus longtemps possible, les pieds de chardons devraient mourir. Mais c’est une technique qui a ses limites.

Le moyen suivant est assez écologique. En fait, il consiste à laisser pousser le chardon et, quand il a atteint une bonne taille, on le coupe en lui laissant une tige de 20 cm environ. Celle-ci va alors permettre à l’eau de s’infiltrer et, en même temps, d’atteindre les racines qui vont finir par pourrir.

Enfin, il reste toujours la méthode du désherbage, à condition toutefois que le pied soit petit. En procédant après une bonne pluie, les racines viennent bien avec le pied et, après tout, c’est peut-être la meilleure des solutions.

Bon courage à vous!

Répondu par Sanchez

Bonjour,

Les chardons sont envahissants, c’est vrai. Il en suffit d’un seul que l’on n’aura pas traité pour que, l’année suivante, le jardin en soit parsemé. En général, le chardon apparaît dans nos cours en arrivant tout droit d’un champ voisin qui n’aura pas été traité, ou bien où l’on aura fait paître des moutons.

Comprendre comment se répand le chardon

Lorsque apparaît le premier chardon, il faut immédiatement l’arracher avec sa racine. Lorsque cela n’est pas fait, il continue de prospérer, notamment en fleurissant. C’est à ce moment qu’il a la possibilité de s’étendre. En effet, une fois en fleur, il suffit d’un peu de vent pour que les graines du chardon s’envolent à plusieurs mètres à la ronde. Ces graines au sol germent et produisent de nouveaux chardons, et ainsi de suite. Autre vecteur responsable de la propagation des chardons, le mouton: celui-ci mange les chardons, mais n’en digère pas les graines. Il va alors les évacuer dans ses excréments, libérant ainsi de nouvelles graines, quelquefois d’un champ à l’autre.

Comment s’en débarrasser?

Tout d’abord, si vous avez à côté de chez vous un champ rempli de chardons, ne vous entêtez pas à arracher ceux qui se trouvent dans votre jardin, c’est peine perdue: vous serez tranquille quelques semaines au plus, et de nouveaux chardons, issus des graines du champ voisin, viendront à nouveau germer chez vous. C’est le propriétaire du champ qui doit agir, et une loi l’y oblige, qui précise que l’échardonnage doit se faire avant le 15 juillet, donc avant la montée en graine du chardon. Si cela n’est pas fait, vous pouvez demander à votre maire d’intervenir pour faire respecter la loi au propriétaire du champ.

Une fois cela fait, pour vous débarrasser de vos propres chardons, la meilleure solution est de les arracher à la main. La racine vient très facilement, si vous le faites lorsque la terre est légèrement humide. Vous pouvez également utiliser du désherbant, en l’injectant dans chaque plante à l’aide d’une seringue munie d’une aiguille (comme celles utilisées pour les injections, ni plus ni moins). Demandez-en une à votre médecin ou à votre pharmacien.

Bon courage!

Répondu par Meyer

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *