La grippe A (H1N1) après un cancer du poumon, c’est dangereux?

Question

L’année dernière, mon père s’est fait opérer pour un cancer du poumon. Si jamais il attrape la grippe A (H1N1), est-ce qu’il risque plus de mourir qu’une personne qui n’a pas eu de cancer du poumon? Merci.

Réponse(s)

Bonjour,

La grippe H1N1 est une grippe qui présente les mêmes symptômes qu’une grippe saisonnière normale. C’est donc une maladie respiratoire aiguë, relativement contagieuse, qui est provoquée par l’un des nombreux virus de la grippe, l’influenzavirus A de sous type H1N1. Selon l’état général de la personne atteinte et ses antécédents médicaux, cette grippe est traitée différemment, mais elle ne semble pas entraîner la mort plus qu’une grippe normale.

QUELLES SONT LES PERSONNES À RISQUE FACE À CE TYPE DE GRIPPE?

Toujours comme pour une grippe normale, les personnes les plus à risque sont celles qui sont déjà fragilisées. Autrement dit, cela peut concerner les bébés, les personnes âgées ainsi que les personnes malades dont le système immunitaire n’est pas efficace et dont l’organisme se bat déjà contre une autre maladie. C’est ainsi que l’on a relevé deux décès par la grippe H1N1, l’un en Belgique, l’autre en France, à la fin du mois de juillet. La patiente belge était atteinte d’une double pneumonie d’origine virale, et la patiente française souffrait d’une importante maladie pulmonaire. Leur organisme était donc passablement fragilisé.  

QUAND FAUT-IL ÊTRE VIGILANT?

Il faut être prudent lorsque l’on présente les signes de la grippe H1N1 et que l’organisme se bat déjà contre autre chose. Cela peut être une pneumonie, mais aussi les suites d’une opération, le sida ou globalement une maladie qui entraîne une déficience immunitaire. Votre papa doit donc faire attention si les signes de la grippe se manifestent; tout dépend en fait de son état de santé et de sa fragilité. En effet, si son cancer n’a laissé aucune trace, que tout est revenu à la normale, que son taux de globules est bon, et qu’il n’est bien sûr plus sous chimiothérapie ou sous radiothérapie, il n’a à priori pas plus de risque de voir se développer chez lui une grippe mortelle.

Bonne santé à votre père!

Répondu par Marchal

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *