Peut-on bouturer un rosier?

Question

Pourriez-vous me dire si on peut bouturer un rosier? Si oui, est-ce facile de faire un bouturage?

Réponse(s)

Bonjour,

Le bouturage est la manière la plus simple de faire de nouveaux rosiers. Cette opération s’effectue en fin d’été, d’août à octobre, et est très facile à réussir. L’idéal est d’utiliser de l’hormone de bouturage, qui vous apportera encore plus de chance de réussir votre bouture.

Vous devez tout d’abord bien sélectionner la branche que vous voulez faire reprendre. Cela devra être un rameau de l’année, bien droit et surtout ne portant aucune trace de maladie. Une fois le rameau choisi, coupez-le à environ 20 cm, en biseau, et ne laissez que les deux feuilles les plus hautes. Vous pouvez également éliminer les épines du bas. La cicatrice laissée alors favorisera l’apparition des racines.

Préparez le pot dans lequel vous allez placer votre bouture. Il sera rempli de terreau, ou bien d’un mélange à parts égales de tourbe et de sable. Ensuite, trempez le bout du rameau dans l’eau, puis dans l’hormone de bouturage, en enlevant l’excédent, et plantez-le dans le pot. Dans les semaines qui suivent, les racines doivent se former. Veillez à maintenir le terreau toujours humide, et vous n’avez plus qu’à attendre.

Lorsque vos boutures auront pris, au bout de quelques semaines, vous pourrez les replanter. Vous pouvez les placer dans un pot plus grand en attente de les mettre en terre au printemps, ou bien les placer aussitôt en terre si les premières gelées ne sont pas prévues avant un bon mois. Vous pouvez également choisir un gros pot de terre ou de pierre à placer sur une terrasse dans lequel votre rosier pourra rester autant d’années que vous le souhaiterez.

Je vous souhaite de très beaux rosiers!

Répondu par Jacquet

Oui, un rosier se bouture. Cette opération n’est pas compliquée et c’est en été que vous aurez le plus de chance de réussir le bouturage d’un rosier, juste au moment où les pousses de l’année seront durcies. Mais prenez garde, cette technique ne concerne que les rosiers qui émettent facilement des racines, comme c’est le cas des espèces de rosiers buissons à petites fleurs.

Pour cela, vous allez choisir un beau sujet, puis, à l’aide d’un sécateur, vous allez prélever, sur des tiges saines, des rameaux d’une bonne vingtaine de centimètres de long. Lors de la coupe, veillez à couper leur base juste au-dessous d’un oeil, de façon à faciliter la naissance d’un nouveau rameau. Ensuite, étêtez toutes vos boutures et, en même temps, supprimez toutes les feuilles basses, sur une dizaine de centimètres. Puis, trempez la base des boutures dans de l’hormone d’enracinement et plantez-les, à l’abri du soleil, dans de la terre ou dans du sable, les unes à côté des autres, en les espaçant de 4 à 5 cm.

Lors de la plantation, ne laissez dépasser de la terre que les deux derniers yeux. Pulvérisez de l’eau sur les boutures et stockez ces plantations dans un endroit chaud et humide. L’idéal, c’est la serre. Sinon, placez sur chaque bouture une bouteille de plastique coupée en deux et retournée. Veillez à ce que les plants restent toujours bien humides. Ils vont ainsi passer l’hiver, et c’est au cours de cette période que va se former un bourrelet à la base de toutes les boutures.

Puis, c’est en mars qu’il vous faudra les repiquer, en les espaçant de 20 à 25 cm environ. Si certaines d’entre elles entrent en floraison, supprimez ces premières fleurs, elles affaibliraient trop vos futurs rosiers. Enfin, c’est à l’automne suivant que vous pourrez les mettre définitivement en place. Et c’est au cours de l’année suivante que vous aurez de véritables rosiers. Bonne réussite!

Répondu par Louis

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *