Plaques rouges dans le cou

Question

J’ai tendance à avoir des plaques rouges dans le cou. J’aimerais savoir à quoi cela peut être dû. Peut-être des allergies ?

Réponse(s)

Bonjour à vous,

Oui, les plaques rouges peuvent effectivement être dues à des allergies. Dans ce cas, on parle d’eczéma de contact. Mais elles peuvent également être la conséquence d’un trop grand stress, d’une anxiété ou d’une angoisse.

L’eczéma de contact

Cet eczéma, c’est une manifestation allergique au niveau de la peau, qui fait suite à un contact avec une substance allergène. C’est une réaction qui apparaît assez rapidement puisqu’elle ne met généralement que quelques heures à se manifester.

La majorité des eczémas de contact résultent d’allergènes que l’on est capable d’identifier, et que l’on connaît bien donc. En Europe, c’est l’ICDRG (International Contact Dermatitis Group) qui les a regroupés dans des ‘batteries’ de tests. 

Ainsi, les causes d’eczéma de contact les plus fréquentes sont dues au nickel (bijoux fantaisie, bracelets de montre, boutons de pièces de monnaie), au cobalt ou au chrome, au caoutchouc, au cuir (chrome pour le tannage et colle au néoprène), au formol (déodorants, vernis, dentifrices)…

On les rencontre aussi, ces allergènes, dans l’exercice de certaines professions, comme les coiffeuses (teintures pour cheveux), les imprimeurs (résine contenue dans les encres), les fleuristes (allergènes d’origine végétale), les boulangers (farine)…

Pour déterminer la cause d’un eczéma de contact, le patient doit se prêter à un interrogatoire très pointu. Ensuite, le médecin fait appel à des tests épicutanés (ou patch tests).

Stress et plaques rouges

Ces plaques, elles apparaissent lors de situations stressantes ou dans des périodes d’angoisse. Elles peuvent se situer dans le cou bien sûr, mais aussi sur le visage, dans le décolleté, sur les bras ou sur la poitrine. Beaucoup de personnes en souffrent.

Des solutions efficaces, il n’en existe pas, malheureusement. Cependant, il s’avérerait que l’acupuncture et l’homéopathie atténueraient quelque peu le phénomène. Les plaques rouges revenant ensuite dans certaines situations, mais pas avec la même intensité.

Enfin, il est fréquemment suggéré de se relaxer, en pratiquant le yoga par exemple. Et si le problème perdure, il ne reste plus que la thérapie cognitivo-comportementale (TCC).

Au plaisir !

Répondu par Lemaire

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *