Pourquoi les femmes sont-elles plus complexées que les hommes?

Question

Bonjour. Je suis entouré de femmes et elles ont toutes, à mon avis, un problème d’estime d’elles-mêmes si je les compare aux hommes autour de moi. Elles se trouvent toujours trop grosses, le nez trop long, les bras trop gros… Pourquoi les femmes se jugent-elles si sévèrement? Cette différence de comportement a-t-elle rapport avec nos hormones?

Réponse(s)

Bonjour,

Vous avez raison, les femmes sont extrêmement soucieuses de leur apparence, du moins la plupart, ce qui provoque souvent une dévalorisation. Ceci n’est pas dû aux hormones, mais plutôt à ce qu’a toujours incarné la femme dans la société: la beauté. Or, la perfection étant inaccessible, chaque femme se trouve des défauts, même s’ils sont invisibles aux yeux des autres.

La femme incarne la beauté

La femme a toujours eu le sentiment que seule sa beauté pouvait la distinguer de ses semblables, et la faire se sentir au dessus de celles-ci. Il y a une centaine d’années encore, la femme ne pouvait pas être valorisée par ses capacités intellectuelles, ni par sa réussite professionnelle. S’occuper de ses enfants, savoir faire la cuisine et prendre soin de la maison étaient des choses tout à fait normales. Par conséquent, pour être mieux que les autres, il fallait tabler sur le physique, par conséquent être la plus belle. Une femme au physique ingrat ne parvenait pas à trouver de mari, et restait seule, ou se mariait par dépit. Elle ne connaissait que très rarement l’amour, car aucun homme ne la trouvait belle, donc ne voulait d’elle. Comme elle ne pouvait pas mettre en avant des talents autres, elle était victime de son manque de beauté.

Un sentiment qui a perduré

De nos jours, les femmes ont d’autres moyens de plaire, leur beauté n’est donc plus primordiale. Cependant, elle a gardé une place importante, dans la mesure où c’est de cette manière qu’elle est jugée au premier regard. Une belle femme n’aura pas à argumenter pour plaire, alors qu’une femme trop petite, trop grosse, trop grande, bref se trouvant un défaut, devra se mettre en valeur d’une autre manière. C’est le regard que la société porte sur la beauté de la femme qui induit ce besoin d’être belle, et si la société estimait que la femme parfaite devait mesurer deux mètres, on trouverait laides des femmes d’un mètre soixante.

Une femme ne parvient la plupart du temps à se sentir sûre d’elle que lorsqu’elle se trouve belle. C’est pourquoi elle cherche sans arrêt à corriger les défauts lorsqu’elle estime que ceux-ci l’enlaidissent.

Voilà pourquoi une femme sera toujours plus complexée qu’un homme parce qu’un vilain bouton rouge a poussé sur son front, ou que son nez est trop long!

Répondu par Bailly

Bonjour,

L’incroyable quantité de femmes qui éprouvent des complexes par rapport à leur apparence s’explique sûrement moins par les hormones que par l’omniprésence d’une pression sociale insidieuse pour être toujours parfaites et qui commence à s’exercer dès l’enfance.

Conditionnement traditionnel

Dans toutes les cultures, bien qu’il y ait toujours des pressions sur les femmes pour qu’elles soient belles, en particulier à l’époque où elles dépendaient entièrement du mariage pour subvenir à leurs besoins, les critères de beauté étaient beaucoup plus raisonnables et les modèles de beauté populaires (personnages sur une toile, cantatrices, actrices, etc.) étaient plutôt réalistes. Une femme considérée comme très belle autrefois ne le serait pas nécessairement aujourd’hui. Les critères sur le poids ont aussi beaucoup changé.

Conditionnement moderne

Depuis quelques décennies, la petite fille moderne est soumise à une avalanche quotidienne de publicités télévisées qui ne font que pointer des défauts imaginaires et promettre le bonheur à celles qui achètent le produit annoncé ou qui vantent les méritent d’un corps ferme et sans défaut pour vendre des appareils d’exercices. Elles grandissent avec des émissions pour enfants où toutes les filles sont belles et minces comme des allumettes. À l’adolescence, elles se gavent de magazines pour adolescentes qui ne parlent que de maquillage, de coiffure et de séduction. Il ne manque que les articles sur les diètes, qu’elles liront quelques années plus tard dans les magazines pour femmes! Même les hommes sont de plus en plus bombardés d’images de corps masculins musclés, bronzés, épilés et… retouchés!

Se juger impitoyablement

Il est très difficile de résister à un assaut pareil, et ce, même en étant consciente que les photos de magazines sont truquées et que les vedettes et les mannequins ont souvent recours à la chirurgie esthétique. Les femmes voient souvent sur leur corps des défauts que leur amoureux ne remarquerait même pas si on le leur pointait du doigt (ce que beaucoup de femmes font!). Il est très décourageant pour un homme de se faire contredire lorsqu’il dit à son amoureuse qu’il la trouve belle. Il y a de quoi s’arracher les cheveux!

Il faut protester contre ce conditionnement envahissant et s’efforcer de dresser un écran mental entre la publicité et nous, comme si on ignorait un bruit de fond agaçant. C’est toutefois plus facile pour les adultes que pour les jeunes à qui il faut apprendre à développer leur esprit critique et leur indépendance d’esprit. Sans oublier l’estime de soi. 

J’espère que cela répond à votre question. Au plaisir!

Répondu par Millet

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *