Pourquoi utiliser des ampoules fluocompactes?

Question

Les nouvelles ampoules qu’on appelle fluocompactes sont-elles vraiment plus économiques? Qu’apportent-elles de plus, côté énergie? Les autres sortes d’ampoules sont-elles amenées à disparaître?

Réponse(s)

Oui, les nouvelles ampoules qu’on appelle fluocompactes sont vraiment plus économiques, cela est indéniable. Imaginez, par exemple, qu’une ampoule fluocompacte en spirale de 30 watts restitue une puissance de 150 watts. L’économie d’énergie n’est donc pas négligeable!

Cependant, parallèlement aux ampoules classiques, c’est-à-dire les ampoules à incandescence, on peut leur reprocher leur prix (4 fois plus qu’une ampoule classique). De telles ampoules coûtent cher, c’est vrai, mais elles ont une durée de vie inégalable. Les fabricants leur assurent, dans certaines marques, une vie de 10 000 heures environ.

Mais le problème ne se situe pas à ce niveau. En effet, les ampoules à économie d’énergie – mini-usines d’éclairage – renferment du mercure (0,05 mg) et elles émettent de puissants champs électromagnétiques ainsi que des radio fréquences. Des porteurs de pacemaker ont ainsi subi des interférences électromagnétiques lorsqu’ils se sont trouvés à proximité de telles ampoules. On leur reprocherait aussi d’entraîner une diminution de la mélatonine. À court terme, elles auraient d’autres conséquences: sommeil agité, excitabilité, irritabilité. Il est conseillé, par exemple, de les éloigner de la tête et de ne pas en équiper les lampes de chevet.

Sans compter qu’il vaut mieux ne pas casser ces ampoules! On s’exposerait alors à des vapeurs toxiques. C’est pourquoi elles demandent à être recyclées. Quand on sait qu’à peine 40% des ampoules fluocompactes sont recyclées et qu’il s’en est vendu environ 25 millions depuis leur mise sur le marché de l’éclairage, je vous laisse imaginer la quantité de mercure qui se promène dans la nature…

Que faire alors? Tout simplement boycotter ces ampoules. Si personne ne les achète, les fabricants se verront dans l’obligation d’arrêter leur fabrication. Qu’on se le dise, et bonne journée à vous!

Répondu par Payet

Bonjour,En matière de luminaire, l’ampoule fluocompacte a pris les devants depuis quelques temps déjà et s’illustre déjà bien loin. On l’appelle aussi lampe fluorescente compacte ou LFC. Il s’agit d’une ampoule alternative à l’ampoule traditionnelle. Les caractéristiques majeures de ce type d’ampoule, c’est bien sûr sa grande durabilité et son côté économie d’énergie.En plus de mieux éclairer qu’une ampoule incandescente, l’ampoule fluocompacte peut se substituer à cette dernière. Les bonus énergiques de cette ampoule sont colossaux :
–    Une réduction de près de 75% de votre consommation d’énergie habituelle avec une ampoule incandescente.
–    Un gaspillage de seulement 25% est fait par l’ampoule fluocompacte contrairement à l’ampoule classique qui peut gaspiller plus de 80% en matière de rayonnement infrarouge.
–    Il suffit d’avoir une ampoule fluocompacte de 25 Watts pour bien éclairer une pièce, et ce, avec une grande et belle qualité de luminosité.
–    Une ampoule fluocompacte peut avoir une durée de vie variable de 6 000 heures au double, contrairement à 180 jours voire près de 4 320 heures pour une ampoule à incandescence.Les autres ampoules peuvent ne pas suivre cette tendance. Mais pour l’instant, nous n’en sommes pas là. Sachez également qu’une ampoule fluocompacte limite les émissions polluantes. Cependant, il faut savoir qu’elle peut contenir en moyenne près de 5 mg de mercure. Or, en étant un déchet dangereux, le mercure peut nuire. Donc, à manipuler avec prudence.
 
Au plaisir de vous avoir aidé!

Répondu par Roux

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *