Qu’arrive-t-il si l’on accouple une mère labrador avec son fils?

Question

Je voudrais savoir s’il y a des risques pour des chiots nés d’un accouplement entre une mère labrador et son fils. Merci.

Réponse(s)

Bonjour,

Le fait de laisser s’accoupler un chien avec son propre petit, que ce soit une mère avec son fils ou un père avec sa fille correspond à faire de la reproduction dans la consanguinité. Lorsque la situation est isolée, elle ne semble pas avoir de répercussions. Par contre, si le parent des deux est déjà issu d’une saillie consanguine, cela peut commencer à créer des soucis.

À quel moment la consanguinité devient-elle problématique?

Si votre maman labrador est de race pure, et qu’elle n’est pas elle-même issue d’une consanguinité, en tout état de cause, il n’y aura pas de problèmes. Les tares liées à la consanguinité commencent à se rencontrer lorsque les propriétaires de chiens ont voulu abuser de la reproduction de leurs animaux et ont accouplé les mères avec les fils, puis les fils avec les filles, ou les filles avec les pères… On obtient alors une très forte consanguinité qui peut engendrer de lourdes conséquences.

Quelles peuvent être les conséquences de la consanguinité?

Lorsqu’il y a eu trop d’accouplements dans la consanguinité, on peut se retrouver avec des animaux touchés par diverses tares. Elles peuvent être physiques, avec très fréquemment des luxations des hanches ou d’autres anomalies osseuses, ou encore des anomalies au niveau des organes, comme les problèmes de cœur ou de reins. Même si c’est rare, il arrive aussi que les chiens viennent au monde privés d’un membre (une patte, par exemple), ou bien dotés des deux sexes, ce qui en fait des hermaphrodites.

Il y a aussi les tares psychologiques, peut-être même pires que les tares physiques, car elles ne sont pas décelées aussi tôt. C’est ainsi que l’on a pu croiser la route de nombreux bergers allemands dégénérés de naissance, à l’époque du feuilleton Rintintin, car la demande pour ce type de chiot était tellement forte à cause de la popularité du feuilleton que les éleveurs ont abusé de la consanguinité pour augmenter les naissances. En général, les tares psychologiques entraînent une grande agressivité chez l’animal dès son plus jeune âge.

Lorsque l’on peut l’éviter, le mieux est de ne pas avoir recours à ce type de reproduction. C’est plus prudent. Si l’accouplement a lieu accidentellement, ce n’est pas très grave, et les chiots devraient être en bonne santé. Par contre, si l’on a une chienne et son petit, et que l’on veut à nouveau une portée, il vaut mieux trouver un compagnon à la chienne pour l’occasion.

Au plaisir!

Répondu par Laporte

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *