Que faire pour éviter les crises d’épilepsie?

Question

Après une crise d’épilepsie totale (grand mal), une tumeur au cerveau a été décelée. J’ai été opérée en juillet 2008, car celle-ci a grandi et je n’arrêtai pas d’avoir de crises d’épilepsie atteignant le côté gauche. Cette tumeur (neurogliome) s’est avérée maligne et j’ai eu des séances de radiothérapie et suis sous Témodal (chimio orale) depuis fin août. D’abord de manière intensive durant un mois, puis à raison de 5 jours par mois (dosage en fonction des prises de sang, vu que ça fait chuter les globules blancs et parfois aussi les rouges).

Je n’ai plus eu de crise d’épilepsie depuis le mois d’août 2008, mais suite à des soucis (mon ex-mari qui me harcèle téléphoniquement) et peut-être de l’anxiété (j’ai dû conduire environ 30 km, de nuit, alors que la conduite m’est vivement déconseillée) j’ai refait une crise partielle vendredi après-midi (il y a 3 jours). Cela faisait quelque temps (2 ou 3 semaines que j’éprouvais par moment des sensations bizarres du genre odeur de plastique brûlé sans raison et à des endroits différents, suivis de sueurs et d’angoisses, et d’un état, comme si j’étais en train de rêver ou de vivre « autre chose ». Vraiment une sensation très désagréable.

J’ai rencontré depuis un peu plus d’un mois un homme charmant et très attentionné. Je me sens bien en sa compagnie. Alors pourquoi ces crises reviennent-elles ?

Des médecins m’ont dit que mon cancer a certainement été déclenché par le choc subi lors des épreuves conjugales traversées.

Existe-t-il un « truc » pour éviter que ces crises se reproduisent ? (Je précise que mon neurologue a progressivement baissé mes médicaments antiépileptiques et que les derniers examens, IRM et électroencéphalogramme passés en septembre étaient bons).

Réponse(s)

Bonjour à vous,

L’épilepsie reste toujours aussi impressionnante, mais la crise ne provoque des blessures que dans 1% des cas selon une étude récente. Il reste bien sûr qu’un peu de prévention ne fait pas de mal.

Prévenir quelque chose que l’on ne sait pas...

Le problème est que l’on connaît encore peu les raisons amenant des crises d’épilepsie. L’expérience est quand même d’un grand secours. Il est important de vous remémorer vos anciennes crises pour voir ce qui a pu être un facteur déclenchant, et ceci, afin d’éviter de vous retrouver dans la même situation qui a déclenché la crise auparavant.

Certaines personnes ont des « auras », c’est-à-dire une espèce de pressentiment de l’imminence d’une crise. Parfois, cela peut être un jour avant. Une plus grande nervosité ou une irritabilité accrue, par exemple. Dans ce cas, il est utile de prévenir nos proches qui devront être tenus au courant des premiers gestes à faire pour protéger un épileptique en crise.

Les facteurs de risque de l’épilepsie

Voici quand même quelques facteurs de risque bien identifiés qui peuvent vous permettre d’éviter les crises d’épilepsie. Il y a, mais c’est connu, les flashs lumineux à répétition, que l’on retrouve dans les jeux vidéo ou les boîtes de nuit. Une bonne hygiène de vie peut aussi faire des miracles. Par hygiène de vie, j’entends une alimentation équilibrée et prise à heures régulières, ainsi qu’un cycle de sommeil bien suivi. Évitez l’alcool et les excitants que sont le thé ou le café. Le chocolat aussi semble malheureusement être un facteur de risque.

Et surtout, il est important de savoir gérer son stress. Puisqu’il semble que vous ayez rencontré quelqu’un avec qui vous êtes bien, vous devriez en profiter pour tenter de reprendre un nouveau départ plus sain dans votre vie.

Bonne chance et bonne santé!

Répondu par Herve

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *