Quels sont les symptômes de l’appendicite?

Question

Bonjour, depuis quelques jours, j’ai mal au côté droit de l’abdomen et je me demandais s’il pouvait s’agir d’une appendicite. Merci à vous.

Réponse(s)

Bonjour,

L’appendicite, c’est une inflammation subite de l’appendice, une petite poche située sur le gros intestin, qui contribue à la fabrication de l’immunoglobine. L’appendicite touche une personne sur 15, plus particulièrement les hommes, et généralement âgés de 10 à 30 ans.

QUELLES SONT LES CAUSES DE L’APPENDICITE? 

L’appendicite survient à la suite de l’obstruction de l’appendice. Des masses dures d’excréments, des corps étrangers dans l’intestin ou encore le gonflement des ganglions de l’appendice peuvent en effet venir l’obstruer, provoquant une infection bactérienne.

LES SYMPTÔMES DE L’APPENDICITE

Tout d’abord, une douleur vive et aiguë dans la partie inférieure droite du ventre, qui dure généralement deux heures, est pratiquement toujours ressentie. La fièvre peut également s’élever, jusqu’à 39°C, accompagnée de nausées et vomissements, et de constipation, ou à l’inverse de diarrhée. Enfin, lorsque l’appendicite est plus avancée, l’abdomen se rigidifie et une douleur insoutenable est ressentie lorsque l’on presse des doigts la partie douloureuse du ventre.

QUE SE PASSE-T-IL SI L’ON N’INTERVIENT PAS?

Les symptômes énumérés ci-dessus sont bénins. Mais si l’appendicite n’est pas détectée à ce moment-là, l’inflammation se propage et provoque ce que l’on appelle une péritonite. À partir de ce stade, l’appendicite peut être fatale si une consultation en urgence n’est pas réalisée. En effet, l’appendice risque de se perforer, déversant dans toute la cavité abdominale les bactéries et agents inflammatoires qu’elle contient.

Par conséquent, si vos symptômes persistent et s’amplifient, n’hésitez pas à consulter. Le médecin vous fera un examen local, suivi d’un examen sanguin qui déterminera s’il y a augmentation de votre taux de globules blancs. C’est en effet un signe d’inflammation qui peut corroborer le diagnostic. Mais ne prenez surtout pas de risques de complications: en cas de doute, mieux vaut consulter pour rien.

Bonne chance!

Répondu par Girard

Le terme appendicite n’existe que depuis un peu plus de 120 ans, et c’est Fitz, chirurgien américain, qui en fut le créateur. Auparavant, on pensait que la cause était d’origine fécale, les matières encombrant le caecum, il y avait là un risque d’inflammation de cet organe. On utilisait donc le terme de typhlite.

Un peu d’anatomie…

L’appendice iléo-caecal, ou vermiculaire, c’est le diverticule creux, en forme de doigt de gant, abouché au caecum. L’appendicite, c’est l’inflammation de cet appendice. Une excroissance de 10 cm de long environ, qui n’a d’ailleurs pas de rôle particulier dans le fonctionnement du corps humain. C’est une affection abdominale courante qui atteint en majorité des personnes jeunes, puisque le pic de fréquence se situe entre 15 et 30 ans, avec une légère prédominance chez les garçons.

Symptômes d’une appendicite aiguë

De tous les signes fonctionnels, c’est une douleur localisée à la fosse iliaque droite que l’on signale d’abord, et qui va aller crescendo. Elle irradie dans la cuisse, dans la région de l’ombilic aussi, ainsi que dans la région lombaire. Elle est augmentée par le fait de respirer et de tousser, et par le moindre effort physique également. Cependant, il arrive qu’une personne sur deux ne ressente aucune douleur. Parfois, on constate des vomissements, des nausées ou des troubles intestinaux (constipation, diarrhée ou gaz), et de la fièvre, 38°C environ. Enfin, c’est une sensibilité au rebond qui peut faire penser à une appendicite, ce qui signifie que la douleur est plus forte dans la région inférieure droite de l’abdomen après avoir exercé une pression avec le doigt que lorsqu’il y a été enfoncé.

Voilà en quelques mots les symptômes les plus classiques, ceux qui peuvent faire penser à une appendicite aiguë. Bonne santé à vous!

Répondu par Rolland

Bonjour,

L’appendicite est une inflammation de l’appendice. Elle est très fréquente et survient principalement avant l’âge de 30 ans. Elle touche davantage les hommes que les femmes.

Les symptômes de l’appendicite

L’appendicite se manifeste essentiellement par une douleur au niveau de la région péri-ombilicale. La douleur se propage vers la partie inférieure droite de l’abdomen avec une sensibilité à la pression au niveau de cette région. Cette inflammation est généralement accompagnée d’une perte d’appétit, d’une faible fièvre, de nausées et de vomissements. Une constipation, une diarrhée ou des gaz sont également signalés. Si l’infection n’est pas prise en charge, elle se propage à la cavité abdominale. Une rigidité et des ballonnements abdominaux sont ressentis. Le patient ressent également une douleur sur le côté droit de l’abdomen suite à une pression sur le côté gauche. 

Le traitement de l’appendicite

Le traitement de l’appendicite dépend en premier lieu de la gravité de l’inflammation. S’il s’agit d’une petite inflammation, la prise d’antibiotiques fera l’affaire. Si l’appendicite est un peu plus sévère, l’appendicectomie s’impose. Il existe deux façons pour retirer l’appendice:

  • la méthode classique, qui consiste à inciser au niveau de la fosse iliaque droite et de retirer l’appendice; et 
  • la célioscopie, qui consiste à pratiquer trois petits trous, d’introduire une caméra et de retirer l’appendice sans laisser de cicatrice.

Pour en avoir le cœur net, il est recommandé de consulter votre médecin traitant; il saura faire le diagnostic et vous prescrira le traitement qui vous convient.

Bon rétablissement et au plaisir de vous lire!

Répondu par Charpentier

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *