Quoi faire contre les coups de chaleur?

Question

Bonjour. Avec le beau temps qui arrive à grands pas, on pourra voir certaines personnes souffrir de coup de chaleur dû à une exposition trop longue au soleil. Si nous sommes victimes d’un coup de chaleur, que pouvons-nous faire?

Réponse(s)

Bonjour,

Vous avez raison de vous en inquiéter, les coups de chaleur peuvent être relativement graves, et il faut donc éviter de s’exposer à ce risque. Le bon geste n’est donc pas de soulager les maux provoqués par le coup de chaleur, mais avant tout, d’essayer de s’en préserver.

Mieux vaut prévenir que guérir

Lorsque la chaleur se fait intense et que le soleil frappe dehors, le mieux est évidemment de rester enfermé. Cela n’est pas toujours possible et dans ce cas, il est nécessaire de prendre quelques précautions. La première d’entre elles est de rester autant que possible à l’ombre. Si cela n’est pas possible, il faut au moins s’abriter d’un chapeau ou d’une casquette, et se rafraîchir avec un brumisateur d’eau. Il faut également protéger sa peau en appliquant une crème solaire, de manière à éviter les coups de soleil qui déclenchent une déshydratation, et boire régulièrement.

Si l’on est victime d’un coup de chaleur

Le coup de chaleur peut être très grave. Dans les cas les plus critiques, il peut malheureusement conduire à la mort, d’où l’importance de s’en protéger. Si l’on sent que l’on a pris un coup de chaleur, il faut immédiatement se mettre à l’abri de la chaleur, le plus au frais possible, de manière à rafraîchir son corps. Le coup de chaleur provoque une élévation de la température du corps; il est donc nécessaire de la faire baisser, à l’aide de médicaments au paracétamol ou à l’aspirine. Ensuite, il faut boire beaucoup, car cette hyperthermie provoque la déshydratation. Enfin, le coup de chaleur peut s’accompagner de maux de tête et de difficultés à supporter la lumière, de nausées et de troubles gastriques, tels que vomissements et diarrhée. Pour les maux de tête et la sensibilité à la lumière, le mieux est de s’allonger dans une pièce fraîche dans l’obscurité. Pour le reste, les mêmes médicaments que lors d’une gastroentérite sont indiqués.

Si les symptômes du coup de chaleur sont importants, et que l’état de la personne touchée s’aggrave, avec perte de conscience par exemple, il faut appeler les urgences immédiatement. Le coup de chaleur peut dégénérer très vite, et plonger une personne dans le coma, voire également la conduire au décès. Il faut donc être très vigilant si les signes persistent ou s’aggravent, et à plus forte raison s’il s’agit d’un enfant, d’une personne âgée ou d’une personne à l’immunité déficiente.

Au plaisir!

Répondu par Dumont

Bonjour,

Le coup de chaleur, appelé également hyperthermie, est une élévation de la température corporelle au-dessus de 37,5°C qui est produite par l’environnement. Elle peut être provoquée par une exposition au soleil (dans ce cas, on parle d’insolation) ou par de la canicule (dans ce cas, on parle de coup de chaleur classique).

Le coup de chaleur diffère de la fièvre qui est due à une élévation de la température produite par le corps lui-même, non pas par son environnement.

Prévenir les coups de chaleur

Lorsque les grandes chaleurs apparaissent, le corps doit s’habituer progressivement au changement de température. Pendant ces premières journées, veillez à boire plus d’eau (au moins un verre d’eau toutes les 20 minutes) et à vous couvrir (lunettes de soleil, chapeaux, t-shirt ample, clair et à manches longues).

Reposez-vous à l’ombre si vous éprouvez un étourdissement, une grande fatigue ou des vertiges, car ces malaises annoncent généralement un coup de chaleur. Évitez de sortir ou de pratiquer une activité physique intense pendant les heures les plus chaudes de la journée. Évitez aussi de consommer du café et de l’alcool, car cela facilite la perte de liquides.

Soulager les coups de chaleur

Les coups de chaleur représentent une vraie urgence. En effet, leurs conséquences peuvent être catastrophiques. Pour commencer, il faut faire redescendre la température de la personne atteinte: la déshabiller, appliquer sur son corps des linges froids et humides, l’hydrater, lui faire faire un bain à 2 degrés au-dessous de la température de la personne atteinte (en particulier s’il s’agit d’un enfant). Si l’état de la personne est plus sérieux, il faut absolument appeler le SAMU.

Portez-vous bien et au plaisir de vous relire!

Répondu par Lejeune

Autres questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *